Songade pour le compte du Quotidien et d'Énergie-Rouge FM / dans Chicoutimi-Le Fjord

Une lutte à quatre se dessine

Les candidats dans Chicoutimi-Le Fjord, Caroline Ste-Marie, candidate... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Les candidats dans Chicoutimi-Le Fjord, Caroline Ste-Marie, candidate conservatrice, Dany Morin,  député sortant du NPD, Denis Lemieux, libéral et Élise Gauthier, candidate bloquiste.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le premier volet du sondage Segma-Le Quotidien/Énergie-Rouge FM présente aujourd'hui les résultats obtenus dans la circonscription de Chicoutimi-Le Fjord. Demain, dans les pages du Quotidien, les résultats du sondage dans Jonquière seront publiés. Le lendemain, ce sera au tour de la circonscription de Lac-Saint-Jean.
Une lutte à quatre se dessine dans Chicoutimi-Le Fjord, mais c'est le député néodémocrate sortant Dany Morin qui maintient son avance malgré la chute importante de son parti dans les sondages nationaux.

«Il garde son avance, mais elle a fondu de moitié, explique le président de Segma Recherche, Raynald Harvey. C'est ce qui nous donne une lutte à quatre au bout du compte. Il y a deux facteurs qui joueront sur la réélection ou non de Dany Morin. Premièrement, l'hémorragie est-elle terminée pour le NPD? Deuxièmement, Dany Morin ''score'' à 40% auprès des 18-34 ans, mais c'est un groupe qui affiche généralement le plus bas taux de participation aux élections. Iront-ils voter?»

À la question «Si les élections fédérales avaient lieu aujourd'hui pour quel (le) candidat (e) voteriez-vous ou seriez-vous tenté de voter dans la circonscription de Chicoutimi-Le Fjord?», 33,1% des répondants ont affirmé qu'ils voteraient pour Dany Morin du Nouveau parti démocratique. Denis Lemieux, du Parti libéral du Canada, arrive au deuxième rang, suivi de près par Élise Gauthier du Bloc québécois. Caroline Ste-Marie du Parti conservateur prend le quatrième rang. Dany Saint-Gelais du Parti vert ferme la marche.

«On ne peut pas déclarer de gagnant aujourd'hui. Dany Morin devra faire un bon travail pour sortir le vote. De plus, les libéraux ont une base partisane traditionnellement plus vieille, et les personnes âgées vont voter. Denis Lemieux aura donc une ''prime à l'urne'', c'est-à-dire qu'il aura un certain pourcentage de plus, parce qu'un sondage présente la vision de l'ensemble de la population, mais aux élections, seulement six personnes sur dix vont voter», note Raynald Harvey, qui a réalisé ce coup de sonde pour le compte du Quotidien et d'Énergie-Rouge FM.

Bloc québécois

Raynald Harvey croyait que le Bloc allait obtenir un meilleur résultat, puisque les personnes dont le premier choix était le NPD, lors du sondage du 20 septembre, disaient que le Bloc était leur deuxième option.

«Le NPD a perdu dix points. Je croyais que ces pertes allaient aller au Bloc, mais elles se sont plutôt réparties également chez les adversaires de Dany Morin, ce qui l'aide beaucoup. C'est ma plus grande surprise, parce que je croyais que le Bloc avait fait une remontée au Québec.»

Gouvernement minoritaire

Concernant la possibilité d'élection d'un gouvernement du Nouveau parti démocratique de Thomas Mulcair, la situation a été complètement renversée par rapport au sondage du 20 septembre. L'enjeu du niqab, en outre, hante les «oranges». Aujourd'hui, seulement 20,9% des gens croient que Thomas Mulcair sera le prochain premier ministre du Canada. Ils étaient 35% en septembre.

Soixante-neuf pour cent des gens de Chicoutimi-Le Fjord prévoient un gouvernement minoritaire, plus souvent conservateur (29,7%) ou libéral (27,0%). Entre le 20 septembre et le 12 octobre, la formation de Justin Trudeau a grimpé de 11 points de pourcentage.

«De moins en moins de gens pensent que l'on aura un gouvernement majoritaire. Si c'était le cas, peut-être que le vote stratégique serait plus important. C'est un renversement complet de la situation depuis un mois, alors qu'une pluralité (35%) de répondants prévoyait l'élection d'un gouvernement NPD (minoritaire).»

L'élection aura lieu le 19 octobre.

Méthodologie

Le sondage a été effectué du 7 au 11 octobre par entrevues téléphoniques réalisées à partir du centre d'appels de Segma

Recherche à Saguenay à l'aide d'un système d'entrevues automatisées. L'échantillon a été généré aléatoirement parmi tous les numéros potentiellement actifs dans la circonscription, et les répondants ont été rejoints sur leur ligne

téléphonique résidentielle ou sur leur téléphone mobile. Les données d'ensemble ont été pondérées sur la base du

recensement de 2011 en fonction du sexe, de l'âge, de la scolarité et de la répartition de la population dans la circonscription.

Nombre de répondants

Un total de 601 répondants, donc 465 dans l'arrondissement de Chicoutimi (excluant le secteur compris dans la circonscription Jonquière) et 136 «ailleurs dans la circonscription», ont été questionnés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer