«Les conservateurs ont trahi les producteurs agricoles», dit Duceppe

Gilles Duceppe était de passage dans la région... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

Gilles Duceppe était de passage dans la région hier.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Le gouvernement conservateur a trahi les producteurs agricoles du Québec et le Partenariat transpacifique, conclu plus tôt cette semaine, engendrera des pertes importantes pour eux.

Voilà l'avis du chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, qui était de passage dans la région hier. Flanqué des candidats Jean-François Caron (Jonquière), Élise Gauthier (Chicoutimi-Le Fjord) et Sabin Gaudreault (Lac-Saint-Jean), le leader bloquiste a tenu un point de presse à la ferme laitière Valinoise de Saint-Honoré. Le politicien n'a pas tardé à accuser Stephen Harper et son parti de ne pas avoir respecté leurs promesses de compensations aux agriculteurs protégés par le système de gestion de l'offre.

«Il y a là une véritable trahison. Denis Lebel devrait avoir honte. Il s'est montré incapable de défendre nos intérêts. Il a laissé tomber la relève, les premiers touchés par l'entente. Il faut absolument aller chercher notre part, notre juste part, et la ramener ici en argent sonnant», a déclaré Gilles Duceppe.

Au cours de la journée d'hier, le chef de la formation souverainiste a rencontré des représentants régionaux de l'Union des producteurs agricoles. Il dit avoir senti l'inquiétude du milieu, particulièrement chez les producteurs de lait.

Selon Gilles Duceppe, le cadre financier des conservateurs ne prévoit rien en termes de compensations.

«Pour l'industrie forestière aussi, il faudra aller chercher notre juste part et exempter le Québec du prochain accord sur le bois d'oeuvre avec les États-Unis. Il faut aussi forcer le prochain gouvernement à rétablir les transferts en santé et à faire sa part dans les investissements en infrastructures», a enchaîné le politicien, qui visitait le Saguenay-Lac-Saint-Jean pour une deuxième fois depuis le début de la campagne électorale. Gilles Duceppe croit que le NPD n'a maintenant «plus aucune chance de former le prochain gouvernement». Il invite donc les régionaux à voter pour son parti et se donner la balance du pouvoir. Hier soir, Gilles Duceppe devait participer à un rassemblement de militants en compagnie de sa candidate dans Chicoutimi-Le Fjord, Élise Gauthier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer