Onze infractions en une heure

Indiscipline sur le pont Dubuc

Le sergent Jean-François Imbeault était posté à la... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le sergent Jean-François Imbeault était posté à la sortie du pont Dubuc. De nombreux automobilistes ne respectent pas la limite.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

La limite de vitesse de 50 kilomètres à l'heure, imposée sur le pont Dubuc durant les travaux, est loin d'être respectée. Les policiers de Saguenay ont remis 11 constats d'infraction en 60 minutes seulement, hier après-midi. Une situation que les agents qualifient de dangereuse pour les travailleurs.

«Nous avons reçu des informations de travailleurs qui se plaignaient que les automobilistes ne respectaient pas la limite sur le pont et que ça roulait trop vite. Nous avons donc réalisé des opérations radar qui se sont avérées très concluantes», a affirmé le porte-parole de la Sécurité publique de Saguenay, Bruno Cormier.

Mardi soir dernier, plusieurs patrouilleurs se sont donc installés à la sortie du pont pour une première opération d'envergure. En 60 minutes, 11 constats d'infraction ont également été remis. Fait inquiétant, ces 11 automobilistes roulaient à plus de 80 kilomètres à l'heure. «Un automobiliste a même été épinglé à 100 kilomètres à l'heure, ce qui est 50 de plus que la limite permise. Ça correspond à un très grand excès de vitesse (GEV). Pour le travailleur qui se trouve à quelques mètres, c'est dangereux. Et pour le conducteur, ça coûte cher!», a affirmé de son côté le sergent Jean-François Imbeault. En effet, les amendes sont doublées sur les chantiers de construction.

Entre 14h et 15h

Hier, entre 14h et 15h, les policiers ont réalisé une seconde opération de vitesse, à la sortie du pont, en direction sud. Les journalistes avaient été invités à les accompagner. En moins de sept minutes, trois automobilistes avaient déjà été épinglés, en roulant à plus de 70 kilomètres à l'heure. En tout, 11 conducteurs ont reçu une amende. «Nous aurions pu en remettre beaucoup plus, mais les agents doivent quand même prendre le temps de remplir les constats», a indiqué Bruno Cormier.

Un automobiliste qui roule à 70 kilomètres à l'heure dans une zone de 50 devra débourser 172$ (55$ multipliés par deux, plus les frais), accompagné d'un point d'inaptitude.

«Nous voudrions vraiment sensibiliser les conducteurs. On pourrait être ici en permanence et nous remettrions des constats à la tonne, mais ce n'est pas notre objectif. Nous voudrions que les gens comprennent que c'est dangereux pour les travailleurs qui oeuvrent actuellement sur le pont. Il faut ralentir», a indiqué le sergent Imbeault.

Les policiers de Saguenay comptent assurer une présence régulière aux alentours du pont Dubuc, et ce, jusqu'à la fin des travaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer