Marina Larouche appuie Denis Lemieux

L'ex-conseillère Marina Larouche a manifesté son appui au... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

L'ex-conseillère Marina Larouche a manifesté son appui au candidat libéral dans Chicoutimi-Le Fjord, Denis Lemieux, hier matin. Mme Larouche entend faire avancer les projets qui lui tiennent à coeur à ses côtés

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Après avoir pris deux années de recul, Marina Larouche est prête à se battre aux côtés de Denis Lemieux pour faire avancer les projets qui lui tiennent à coeur.

L'ancienne conseillère municipale a manifesté son appui au candidat libéral dans Chicoutimi-Le Fjord sans retenue hier matin lors d'une conférence de presse.

C'est à ses côtés qu'elle compte travailler.

«Habituellement, je ne sors pas pour appuyer un candidat, mais Denis Lemieux, je l'appuie sans réserve. Lorsque je l'ai rencontré, j'ai vu en ce gars-là l'opportunité de donner à Chicoutimi-Le Fjord la chance que ses dossiers avancent. C'est celui qui est capable au gouvernement d'aller chercher les subventions pour que les projets se réalisent. C'est le bon député pour comprendre les programmes de son parti et les amener sur son terrain.»

Marina Larouche caresse plus particulièrement deux projets. Soit la construction d'un deuxième pont et l'aménagement d'une piste et pelouse sur les terrains de la polyvalente Charles-Gravel.

«La ville a réellement besoin que le gouvernement fasse un deuxième pont. Quant à la piste et pelouse de l'école Charles-Gravel, elle a été aménagée en 1972. Elle n'est pas réglementaire.»

L'ex-conseillère est convaincue que la population donnera son appui au candidat libéral.

«Il va être élu, on ne peut pas passer à côté. Si ça ne marche pas, ça va marcher une autre année. De toute façon, il va travailler sur mes projets quand même. Mais il faut qu'il soit élu», a-t-elle insisté. «C'est rare que quelqu'un se présente avec autant de bagages. Il a réussi des choses sans être au gouvernement, notamment avec les jeunes. Et les jeunes vont lui faire confiance.»

Lemieux se battra pour obtenir les 20 M$

Le candidat libéral dans Chicoutimi-Le Fjord compte travailler afin d'obtenir les 20 M$ nécessaires à l'aménagement d'infrastructures pour le centre de recherche universitaire interdisciplinaire sur la qualité et les saines habitudes de vie.

Denis Lemieux a confirmé hier matin son intention de voir le projet de regrouper tous les chercheurs du centre dans un seul bâtiment se concrétiser. «Je travaillerai à obtenir le soutien financier du gouvernement fédéral pour l'aménagement des infrastructures du centre de recherche», a-t-il promis.

Le candidat a souligné que c'est une rencontre avec Mario Leone, professeur du Département des sciences de la santé de l'Université du Québec à Chicoutimi, qui lui a permis de prendre connaissance du problème.

«Malgré les efforts de tous les intervenants concernés, un obstacle majeur qu'il reste à surmonter est le manque d'espaces disponibles, ce qui fait en sorte que les chercheurs du centre sont éparpillés dans les différents bâtiments de l'université. Un investissement de 20 millions de dollars est nécessaire afin de bonifier les infrastructures existantes de l'université dédiées au centre de recherche, afin de regrouper les chercheurs, d'assurer la qualité des projets de recherche et d'assurer la pérennité à long terme du centre de recherche.»

Denis Lemieux estime que l'ensemble de la société bénéficierait d'un tel investissement.

«Selon mon expérience, quand une entreprise souhaite agrandir, c'est normalement parce qu'elle veut faire plus d'argent. Cependant, quand une université souhaite agrandir, c'est pour faire plus d'enseignement ou de recherche et c'est l'ensemble de la société qui en bénéficie, pas juste au Canada, mais dans le monde entier», a-t-il affirmé, ajoutant qu'au cours des dernières années, deux ministres de la Santé québécois ont même affirmé que chaque dollar investi aujourd'hui en prévention dans le domaine de la santé permet d'économiser de 4$ à 7$ plus tard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer