Bureaux de Philippe Couillard à Saint-Félicien

700 professeurs manifestent

Près de 700 professeurs du Lac-Saint-Jean ont participé... ((Photo Le Quotidien Louis Potvin))

Agrandir

Près de 700 professeurs du Lac-Saint-Jean ont participé à un «tailgate» près du bureau de Philippe Couillard pour «fêter» la journée mondiale des enseignants.

(Photo Le Quotidien Louis Potvin)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Près de 700 professeurs du Lac-Saint-Jean se sont réunis devant les bureaux de Philippe Couillard pour souligner la journée mondiale des enseignants et la lenteur des négociations pour le renouvellement du contrat de travail.

Vêtus de chandails jaunes fluo avec le slogan « L'école à bout de bras», les profs se sont regroupés pour manifester pacifiquement leur ras-le-bol. Une présence très significative pour la présidente de la Fédération des syndicats Josée Scalabrini. «Vous avez répondu à ce rendez-vous. On espère maintenant que le gouvernement sera au rendez-vous aussi. On sent que la population, les parents, les journalistes et les artistes comprennent l'importance de notre démarche. Ça fait sept ans que nous défendons la valorisation de l'enseignement. Cette mobilisation citoyenne commence à déranger le gouvernement c'est pour ça qu'il faut continuer à se mobiliser», a-t-elle lancé aux professeurs.

Galvanisées par ce message les personnes présentes ont invité les automobilistes à signifier leur appui en klaxonnant. Les conducteurs ne sont pas fait prier.

La présidente du Syndicat de l'enseignement de Louis-Hémon, France Lapierre, a déploré les coupes qui ont des répercussions sur les élèves. « On connaît du recul dans les négociations. Avec la baisse des ratios et les changements dans les cotes des élèves, il y a trop d'élèves dans les classes dont certains en difficulté, ce qui complique l'enseignement. On va continuer à mettre de la pression quitte à utiliser notre mandat de grève », a-t-elle affirmé.

D'ailleurs certaines écoles de la Commission scolaire du Pays-des-Bleuets auraient même reçu cette année des élèves amérindiens qui ne comprennent pas bien le français.

En plus des quelque 500 professeurs de la Commission scolaire du Pays-des-Bleuets, près de 200 provenaient de la Commission scolaire Lac-Saint-Jean. La présidente Pascale Juneau espère que cette manifestation va faire accélérer les négociations. «J'espère que ça va réveiller notre soporifique ministre de l'Éducation notre présence ce soir (hier)», a-t-elle déclaré aux professeurs.

Le mouvement est aussi appuyé par le syndicat des employés de soutien qui sont eux aussi touchés par les coupes dans le domaine de l'éducation. Deux personnes ont perdu leur emploi cette année à la Commission scolaire du Pays-des-Bleuets à cause des restrictions budgétaires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer