Trail du Saguenay au parc Rivière-du-Moulin

Les marcheurs se joignent à l'activité

La course a réuni plusieurs familles hier, comme... ((Photo Le Quotidien, Marianne L. St-Gelais))

Agrandir

La course a réuni plusieurs familles hier, comme celle composée des parents Jean-François Martin et Véronique Perron, et de leurs enfants Alexis, Jérôme, Lilianne et Raphaëlle. Ensemble, ils cumulent près de 25 kilomètres.

(Photo Le Quotidien, Marianne L. St-Gelais)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Près de 340 personnes ont parcouru les sentiers du parc Rivière-du-Moulin à Chicoutimi hier matin, à la course ou à la marche, lors de la deuxième édition du Trail du Saguenay, ce qui a permis d'amasser des centaines de dollars pour la Société canadienne du cancer.

C'est la première fois que le volet marche est intégré au défi de 5 ou 10 kilomètres et que les profits de l'inscription servent à une bonne cause. «C'est une réussite, on a battu notre score de l'an dernier, annonce le directeur des opérations Christian Morneau. La seule chose qui nous déçoit un peu, c'est qu'il n'y a pas eu autant de marcheurs qu'escompté. Un plus gros pourcentage est prélevé sur le coût qu'ils déboursent. On aurait voulu remettre plus d'argent à la Société canadienne du cancer.»

Le montant exact est encore inconnu, mais entre 500 et 600$ seront remis. M. Morneau croit que le marketing a fait défaut. «Comme c'était de la marche en nature, beaucoup ont pensé que ce serait difficile, avec de la boue, des racines et tout. Ce n'est pas du tout ça. Dans le parc, les sentiers sont en poussière de pierre. On va donc miser là-dessus pour l'année prochaine et travailler sur notre image.»

Même si les organisateurs avaient un objectif de 400 participants, ils demeurent satisfaits. «Si ça continue à ce rythme-là, on va être capable d'atteindre 500 personnes l'an prochain», assure le directeur des opérations, qui précise que le trail est un type de course en plein développement.

«Je voudrais remercier Pascal Morin et Frédéric Munger du club de course régional, qui travaillent fort pour populariser le trail. Ils ont élaboré les parcours pour l'évènement, c'est magnifique. Pouvoir faire ça en plein centre d'une ville, et non dans le fond d'un bois, c'est impressionnant. C'est ce qui fait le charme.»

hausse de popularité

Selon Christian Morneau, le sport a «explosé partout au Québec», alors que le nombre de courses prévues au calendrier a doublé. L'industrie qui fournit de meilleurs équipements serait un facteur, mais aussi le retour aux valeurs de la santé et de la nature. «Les coureurs, sur la route, sont habitués de courir pour un temps. Ici, ils courent pour réaliser une distance. Ça les sort de leur quotidien», résume-t-il, enthousiasmé par le succès de l'évènement familial.

Plusieurs dizaines d'enfants ont participé au parcours d'un kilomètre. Parmi eux, Jérôme Martin, huit ans, a même couru le 5 km avec les autres adultes et son père Jean-François. «C'était super beau le long de la rivière. Tout est bien balisé, c'est plaisant», commente ce dernier.

«J'ai fait beaucoup de courses dans la région, et celle-ci vaut la peine d'être mieux connue», mentionne le passionné de triathlon Pascal Coudé, qui a terminé premier chez les hommes au 10 km en près de 50 minutes. «La montée ici est pas mal intéressante. Je fais beaucoup de vélo de montagne, et quand je cours, je préfère le trail», ajoute la gagnante chez les dames du même parcours, Stéphanie Collard, qui l'a réalisé en 59 min 3 sec.

Au 5 km, Isabelle Simard en 27 minutes et Steeve Tremblay en 22 minutes environ ont établi les meilleurs temps de la course qui fait partie du circuit provincial Vert le Raid.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer