Joute verbale entre Lebel et Morin

Denis Lebel a été pris à partie par... (Archives Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

Denis Lebel a été pris à partie par Dany Morin.

Archives Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Parmi les enjeux régionaux discutés lors du débat opposant quatre candidats de différents partis du Saguenay-Lac-Saint-Jean, sur les ondes de ICI Radio-Canada hier soir, le secteur de la foresterie, la gestion de l'offre et les activités entourant Bagotville ont divisé les députés sortants Denis Lebel et Dany Morin.

Respectivement candidats conservateur dans Lac-Saint-Jean et néo-démocrate dans Chicoutimi-Le-Fjord, les deux politiciens ont cherché la confrontation comme leur parti l'ont fait lors des quatre dernières années à la Chambre des communes.

M. Lebel a notamment accusé son adversaire de s'être attribué l'arrivée des douanes pour moins de 30 personnes à l'aéroport de Bagotville, tandis que ce dernier déplorait «les bâtons mis dans [ses] roues» par le Parti conservateur pour l'obtention de douanes permanentes. La base militaire, située dans le même secteur, a aussi été un objet de discorde.

«Votre gouvernement a promis 180 M$ pour Bagotville, il y a neuf ans, et on n'en a reçu que 4%!», s'est écrié M. Morin. «Votre parti vote contre toutes les dépenses pour la Défense, et vous vous servez de Bagotville maintenant? C'est éhonté», a répliqué le lieutenant québécois de Stephen Harper.

Du côté du milieu forestier, celui-ci a exhorté le candidat néo-démocrate à désavouer Greenpeace, qui rend les emplois «très durs». Denis Lebel a reçu en retour une invitation pour son gouvernement à prendre leurs responsabilités en environnement. M. Morin avait plus tôt qualifié le bilan conservateur de «lamentable», surtout dans la foresterie. La candidate bloquiste dans Chicoutimi Élise Gauthier en a ajouté sur les épaules de son rival, lui demandant pourquoi le NPD refusait de signer la Charte du bois.

L'unique femme du débat a aussi réclamé au candidat libéral au Lac-Saint-Jean Sabin Simard, plus effacé durant les échanges, son plan économique. Elle aurait aimé que le parti de Justin Trudeau ait des engagements clairs pour la région. Plus tard, la bloquiste a été la seule à soulever la question du niqab.

Par deux fois, Dany Morin a intimé M. Lebel à respecter son droit de parole. Il s'est aussi questionné sur la confiance que pouvaient lui accorder les électeurs, alors qu'il ne semblait pas capable de protéger le système de gestion de l'offre menacé par les négociations du Partenariat transpacifique. «On a toujours dit à l'avance ce qu'on ferait, on fait toujours ce qu'on dit et on n'a jamais arrêté de protéger la gestion de l'offre», a assuré le candidat conservateur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer