Pressant Québec d'annuler ses compressions

Une pétition à l'école Notre-Dame

La pétition a été amorcée par le conseil... ((Photo le Quotidien, Laura Lévesque))

Agrandir

La pétition a été amorcée par le conseil d'établissement de l'école primaire Notre-Dame d'Alma, une école qui compte 200 élèves.

(Photo le Quotidien, Laura Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Des centaines de parents des écoles Notre-Dame et Saint-Sacrement d'Alma demandent au gouvernement d'annuler les compressions proposées en éducation et d'assurer un investissement adéquat pour répondre aux besoins de tous les élèves. Au moment d'écrire ces lignes, près de 300 pères et mères ont signé une pétition en ce sens initiée il y a quelques jours par le conseil d'établissement de l'école primaire Notre-Dame.

« On voulait faire quelque chose en tant que parent. Car ces compressions nuisent à l'éducation publique. Que ça soit l'augmentation du ratio d'élèves par classe ou la fin des cotes identifiant les élèves en difficulté. Ces cotes venaient avec de l'aide supplémentaire à l'enseignant. Mais en l'enlevant, ça vient surcharger l'enseignant. Et les élèves sans difficulté vont par la bande écoper », dénonce Marc Latour, président du conseil d'établissement de l'école Notre-Dame, ajoutant que les élèves en difficultés (TDA, TDAH, TED, dyslexique et autres) en subiront aussi les conséquences en ayant moins accès à des services spécialisés.

La pétition sera bientôt remise au député Alexandre Cloutier, qui a accepté de la présenter à l'Assemblée nationale.

« On est une petite école, mais ça ne veut pas dire qu'on ne peut pas faire grand. Une pétition, ça a un impact. Le gouvernement ne pourra pas dire qu'on est d'accord avec ces compressions. Au contraire, on lui dit clairement qu'on est fondamentalement contre. Et il faut le dire, tous les parents qui ont été approchés ont signé », assure M. Latour, indiquant que les enseignants ont appuyé verbalement à cette pétition.

Pour dénoncer ces compressions, les parents de l'école Notre-Dame tiendront également une chaîne humaine devant l'établissement, jeudi à 7 h 30. Des enseignants devraient également participer à l'activité de mobilisation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer