André Harvey saute dans le débat

L'ex-député fédéral André Harvey a manifesté son appui... (Photo Le Quotidien, Julien Renaud)

Agrandir

L'ex-député fédéral André Harvey a manifesté son appui au candidat libéral de Chicoutimi-Le Fjord, Denis Lemieux, en conférence de presse.

Photo Le Quotidien, Julien Renaud

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Renaud
Le Quotidien

L'ex-député fédéral dans Chicoutimi-Le Fjord, André Harvey, qui a effectué quatre mandats avec le Parti progressiste-conservateur du Canada d'abord et le Parti libéral du Canada ensuite, appuie le candidat libéral Denis Lemieux, qui le présente comme étant son « conseiller principal sur le plan politique ».

Figure politique associée entre autres à la route à quatre voies de la Réserve faunique des Laurentides, au Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent et au Centre des technologies de l'aluminium, André Harvey considère que Denis Lemieux peut continuer dans la même veine en matière de création d'emplois, principalement en lien avec les technologies de l'aluminium.

« Si chacun avait la chance de jaser avec Denis [Lemieux], je suis persuadé qu'il aurait 100 % des votes. Tout est devenu politique, et on tente de nous distraire. Denis, c'est l'antithèse de la politique, c'est un candidat avec une grande expertise dans le milieu industriel », a dit l'ancien whip en chef du Parti progressiste-conservateur du Canada, qui a siégé à la Chambre des communes de 1984 à 1993 et de 1997-2000 comme conservateur, et de 2000 à 2004 comme libéral.

« C'est le meilleur lobbyiste que la région peut avoir », a-t-il renchéri.

Se présentant comme un homme de développement économique qui essaie de faire de la politique plutôt qu'un politicien qui tente de faire du développement économique, Denis Lemieux estime que cet appui lui apporte une plus grande crédibilité et une meilleure visibilité. « Le message qui revient le plus souvent, ce sont des gens qui me disent que c'est de valeur qu'on ne me connaisse pas plus. M. Harvey m'apportera cette capacité de me faire connaître et il est mon conseiller principal au niveau politique », a-t-il fait valoir.

Par ailleurs, André Harvey et Denis Lemieux se sont dits inquiets quant aux coupes répétées dans la recherche, qui n'ont pas épargné le Centre des technologies de l'aluminium.

M. Harvey appuie le candidat libéral dans ses démarches pour relancer la fabrication de tôles d'aluminium. « C'est un moment vraiment stratégique. Des F-150, on en voit partout sur les routes. Ce n'est qu'un début. Il faut forcer les décisions politiques pour avoir des projets majeurs », a-t-il affirmé, évoquant du même coup les engagements en matière de développement économique du chef du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau.

Enfin, le Chicoutimien a été questionné sur son évaluation du Parti conservateur du Canada de Stephen Harper. « Je ne suis pas d'accord avec la stratégie électorale des conservateurs. La question du niqab prend trop de place. La réputation du Canada à l'international a été à moitié détruite », a-t-il soulevé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer