Dominique Bouchard succède à Jean Paré

Dominique Bouchard est le nouveau président du Centre... ((Archives))

Agrandir

Dominique Bouchard est le nouveau président du Centre québécois de recherche sur le développement de l'aluminium (CQRDA).

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Le Centre québécois de recherche sur le développement de l'aluminium (CQRDA) a un nouveau président avec l'élection de Dominique Bouchard, qui succède à Jean Paré, ce dernier ayant décidé de ne pas solliciter un nouveau mandat pour des raisons professionnelles.

À l'occasion de la 23e assemblée générale de l'organisme, les membres ont pu faire le point à la suite d'une année fort mouvementée, comme l'a indiqué M. Paré dans son dernier rapport.

Il a rappelé qu'à la suite des nouvelles régles adoptées par le ministère de l'Économie, le statut de centre de liaison et transfert du CQRDA sera modifé, au printemps 2016, pour être intégré au réseau sectoriel de recherche industrielle.

Le ministère a imposé de nouvelles règles d'attribution de l'aide financière qui font en sorte que l'argent autrefois accordé au CQRDA et géré par lui est maintenant attribué par le ministère.

Le rôle du CDRDA sera en quelque sorte celui d'un courtier ayant pour tâche de faire analyser par son comité scientifique les projets soumis par les entreprises, de les faire approuver par le ministère qui a le pouvoir d'accepter ou refuser l'aide sollicitée. De plus, les projets soumis doivent être présentés en relation avec un centre de recherche public de sorte que les entreprises ne peuvent plus solliciter par elles-mêmes des subventions à la recherche.

Cure minceur

Outre ces changements, le CQRDA a subi une cure minceur avec un budget diminué de 400 000 $ par année qui ont entraîné la mise à pied de trois employés réguliers et d'un autre temporaire.

En entrevue à la suite de son élection, M. Bouchard a déclaré que sa première priorité sera de répondre aux besoins de flexibilité et de réponses rapides exigées par les PME à l'intérieur des nouveaux cadres imposés par Québec. «Il va falloir faire preuve de créativité pour adapter la mission du CQRDA qui est d'aider la recherche et développement chez les PME dans ce nouveau cadre de fonctionnement», affirme M. Bouchard.

Malgré tout le travail à accomplir, M. Bouchard s'est dit rassuré que Québec reconnaisse le rôle de courtier en recherche et développement du CQRDA dans le cadre de la nouvelle stratégie québécoise de développement de l'industrie de l'aluminium.

dvilleneuve@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer