Boîte postale à Kénogami

Inquiets pour leur sécurité

Sept modules regroupant 103 adresses seront installés sur... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

Sept modules regroupant 103 adresses seront installés sur la rue Fortier, à proximité du boulevard du Royaume. Un emplacement qui inquiète les résidants du secteur qui jugent que la circulation y est abondante et rapide.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

L'installation des boîtes communautaires de Postes Canada continue de faire des mécontents. Des citoyens du secteur Kénogami sont inquiets pour leur sécurité depuis qu'ils ont constaté de visu où ils devront cueillir leur courrier.

Plusieurs résidants des rues de Montcalm et Fortier ont découvert avec étonnement et inquiétude l'emplacement de leur nouvelle boîte postale. Il y a quelques jours, des blocs de béton ont été installés sur la rue Fortier, à quelques mètres du boulevard du Royaume. Sept modules regroupant 103 adresses y seront regroupés.

« C'est tout de suite après un virage qui fait presque 180 degrés. C'est dangereux. On va se faire tuer si on va là. J'ai rencontré plusieurs voisins et tous sont inquiets. On est environ une quinzaine à avoir fait des plaintes », affirme Gérald Cormier, un résidant du secteur.

Les boîtes postales se retrouveront sur un bout de terrain appartenant à la ville, à quelques pas de l'aire de stationnement de l'entreprise Les Enseignes April, face à la salle des Chevaliers de Colomb. Un secteur où, selon les résidants, les véhicules circulent nombreux et rapidement. « Entre 15 h 30 et 16 h 30, c'est le trafic. Ça circule tout le temps et vite. Il n'y a pas de trottoir pour s'y rendre à pied et c'est très dangereux de se stationner là », dénonce Jean-Guy Goulet qui habite dans le coin.

Lettre

Une lettre reçue il y a quelques semaines signifiait que les boîtes postales seraient installées à côté du 2025 rue Fortier, soit l'adresse des Enseignes April. Mais certains citoyens ont d'abord cru que l'emplacement se trouvait à l'autre bout du terrain, à proximité des résidences du quartier.

M. Goulet ne comprend pas pourquoi les boîtes postales ne sont pas installées sur la rue de Montcalm. « Il y a de grandes portions de terrain qui appartiennent à la ville tout au long. C'est sécuritaire. »

Gérald Cormier dénonce quant à lui l'attitude de Postes Canada dans le dossier.

« On m'avait assuré que quelqu'un viendrait nous rencontrer puis, il y a quelques jours, j'ai reçu un appel affirmant que la boîte resterait là. Il n'y aura pas de rencontre. »

Du côté de Poste Canada, Anick Losier, responsable des communications, convient que l'emplacement n'est pas la première option qui a été envisagée.

« On voit que c'est le meilleur site pour desservir ces gens parce que, malheureusement, il n'y avait pas d'autre espace. Il n'y a pas assez d'emprises municipales dans le secteur et, dans certains cas, il y a eu refus des résidants d'être les hôtes des sites. Il a fallu se pencher sur une solution qu'on appelle un mini-parc. Après avoir regardé l'aspect sécurité et accessibilité, c'est sur ce site que nous nous sommes entendus avec la Ville. On essaie de s'ajuster dans le voisinage, mais ce n'est pas toujours facile. »

« Si, quand ils vont commencer à utiliser leur boîte, les gens voient un problème majeur, ils devront nous en aviser. Mais ça prendrait un problème de sécurité important pour qu'on le change. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer