Candidates conservatrices et Sonia Côté

La rencontre tourne au vinaigre

Sonia Côté, la coordonnatrice de Loge m'entraide.... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Sonia Côté, la coordonnatrice de Loge m'entraide.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Une rencontre tenue hier entre les candidates du Parti conservateur du Canada, Caroline Ste-Marie (Chicoutimi-le-Fjord) et Ursula Larouche (Jonquière), avec Sonia Côté, la coordonnatrice de Loge m'entraide, s'est terminée par un mur d'incompréhension à propos des efforts du gouvernement Harper dans le soutien aux logements sociaux.

Par voie de communiqué, les deux candidates se sont dites très satisfaites de cette rencontre, qui aurait permis de clarifier de nombreuses perceptions erronées véhiculées par madame Côté quant à l'aide du gouvernement fédéral pour le logement social dans notre région.

Cette importante rencontre aura aussi permis, entre autres, de corriger les allégations de la coordonnatrice de Loge m'entraide qui disait que le gouvernement fédéral avait coupé les subventions aux logement sociaux. Les subventions auxquelles faisait référence madame Côté, selon elle, touchaient un programme terminé depuis 1993, pour lequel le gouvernement fédéral payait une portion des hypothèques de logements sociaux jusqu'au remboursement entier des hypothèques en question.

Selon les candidates conservatrices, ces hypothèques ayant été entièrement remboursées, il est normal que les ententes subséquentes soient terminées. C'est pourquoi le gouvernement Harper a lancé un programme moderne, en collaboration avec les provinces, qui permet de supporter avec encore plus de flexibilité le logement social.

Or, Mme Côté n'avait pas du tout la même interprétation de la rencontre. « On a interpellé tous les candidats pour la survie du logement social. Le discours qu'elles ont tenu est toujours le même. C'est du copié-collé de ce que nous dit Denis Lebel à l'effet qu'on est dans l'erreur. »

Mme Côté continue de soutenir que le gouvernement Harper a coupé 1,7 milliard $ pour le soutien de 600 000 logements sociaux au pays d'ici 2030. « Cette année et l'an prochain, 50 000 logements seront coupés. Une mer d'incropréhension nous sépare. Elles font de la politique, moi je n'en fais pas », déclare Mme Côté.

Elle accuse les deux candidates d'avoir voulu rencontrer Loge M'entraide dans un but de récupération politique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer