Revaloriser l'infirmière auxiliaire via un examen obligatoire

Les enseignantes au programme d'infirmières auxiliaires de l'Oasis... (Jeannot Lévesque)

Agrandir

Les enseignantes au programme d'infirmières auxiliaires de l'Oasis Karine Gagné et Isabelle Duchesne, en compagnie du directeur Dominique Boily, misent sur la revalorisation de ce travail névralgique dans la chaîne des soins de santé

Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(CHICOUTIMI) La profession d'infirmière et infirmier auxiliaire a tout intérêt à être mieux connue, car la population confond souvent les personnes qui dispensent des soins.

Le Centre de formation professionnelle l'Oasis de Chicoutimi, qui a reçu la désignation de Centre autorisé pour administrer le nouvel examen obligatoire imposé aux finissants, entend bien revaloriser ce travail névralgique.

Le comité local responsable du dossier de la promotion de la profession dans le public a tenu, dans le cadre d'une journée pédagogique, une activité de formation auprès des enseignants. L'objectif de cette rencontre, animée par la directrice des relations professionnelles de l'Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec, Diane Levasseur, était de bien délimiter les actes autorisés et délégués pour les membres par les infirmières autorisées.

« Pas question de lancer une discussion sur ce qui est autorisé ou non par les différents hôpitaux », précise le directeur de l'Oasis, Dominique Boily. Les enseignantes Karine Gagné et Isabelle Duchesne abondent dans le même sens tout en précisant que les étudiants doivent recevoir toute la formation leur permettant d'exercer dans les limites de la Loi 90. « La possibilité ou non pour les infirmières auxiliaires d'exercer des actes délégués par les infirmières reposait sur la volonté de chacun des établissements puisque la décision finale revenait à la Direction des soins infirmiers dans chaque hôpital », précisent les deux enseignantes.

Les professeurs qui assistaient à l'activité d'hier, qui mettait également en scène une avocate spécialisée dans le domaine, ont donc pu vérifier adéquatement les limites de la pratique et le contexte dans lequel ces limitent s'exercent. Au fil du temps, en raison de la gestion locale des actes délégués, les infirmières auxiliaires en arrivaient à la conclusion que leur pratique était limitée ou qu'elle n'avait tout simplement pas le droit de poser certains gestes.

Elles voudraient de plus que le public soit en mesure de faire une bonne distinction entre le travail des préposés aux bénéficiaires, qui comprend en gros les soins de corps, et leur travail qui couvre une série de services ou techniques médicales, dont la gestion des médicaments.

Avec les nombreux développements dans le domaine de la santé, le partage des actes médicaux se réorganise. Les médecins ont accepté que les infirmières autorisées exécutent certains actes avec leur autorisation. Les infirmières permettent quant à elles de déléguer certains actes aux auxiliaires.

L'application de la Loi 90 a eu des impacts différents d'une région à l'autre. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean, ont indiqué les enseignantes, n'a pas connu de pénurie d'infirmières depuis l'adoption de la loi. Les établissements n'ont donc pas eu à eu besoin d'une délégation tous azimuts des actes qui leur sont réservés.

La formation de l'ordre devrait normalement éliminer les zones grises qui persistent encore dans l'esprit de certains. Les enseignants et enseignantes pourront ainsi dispenser les informations à partir de bases solides quant à l'interprétation des dispositions de la Loi 90.

À partir du 1er mars, les infirmières et infirmiers auxiliaires qui termineront une formation de deux ans devront se soumettre à un examen de l'ordre. Il s'agit d'une condition de pratique. Celles et ceux qui sont déjà en emploi devront réaliser de la formation d'appoint à raison de 10 heures par 24 mois de service afin de conserver leur permis.

ltremblay@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer