Démotion de Stéphane Bédard

Les militants troublés

La décision de Pierre Karl Péladeau de retirer... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

La décision de Pierre Karl Péladeau de retirer à Stéphane Bédard ses fonctions de leader parlementaire a surpris plusieurs militants et sympathisants péquistes. Certains ont même été troublés par ce choix qui touche le député de Chicoutimi.

Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

La décision de Pierre Karl Péladeau de retirer à Stéphane Bédard ses fonctions de leader parlementaire a surpris plusieurs militants et sympathisants péquistes. Certains ont même été troublés par ce choix qui touche le député de Chicoutimi.

« Je ne comprends pas ce qui s'est passé. J'espère que tout a été fait dans le respect. Mais le mutisme du député m'inquiète », confie un militant péquiste contacté, hier, par Le Quotidien.

« J'ai hâte d'entendre Stéphane Bédard à ce sujet. C'est étrange qu'on ne l'entende pas », ajoute une bénévole de longue date du parti.

Président régional du parti Québécois, Sabin Gaudreault n'a pas voulu critiquer le choix de Pierre Karl Péladeau. Également candidat bloquiste dans Lac-Saint-Jean, ce dernier croit que Stéphane Bédard a d'abord été consulté par le chef.

« Je suis certain que ce geste a été fait dans le respect. Que tous les gens ont été consultés. Pierre Karl Péladeau et Stéphane Bédard étaient à mon 5 à 7 de campagne la semaine dernière et tout allait bien. Donc je ne crois pas que cette décision a été prise de manière cavalière. Oui, il n'a pas encore parlé publiquement, mais c'est peut-être parce qu'il a de nouveaux défis devant lui. Je ne lis cependant pas dans une boule de cristal », commente M. Gaudreault, rencontré hier en marge de l'ouverture de son local électoral.

Plusieurs souverainistes qui étaient présents à l'ouverture de son local, hier soir, ont aussi remis en question la décision de M. Péladeau,

« Est-ce qu'il a fait ça pour donner une récompense à Bernard Drainville parce qu'il s'est retiré de la campagne? Ça ressemble à ça », lance un sympathisant péquiste, qui se trouvait à l'ouverture du local de M. Gaudreault.

« Ce n'est pas une promotion qu'il a eu. Il y a une baisse de la rémunération. C'est étonnant comme choix », ajoute un militant péquiste et bloquiste.

« Peut-être que c'est une bonne chose aussi. Des fois, du changement, ça peut faire du bien. Et peut-être que Bédard le souhaitait aussi. Qui sait? », croit un autre militant.

Stéphane Bédard porte désormais le titre de porte-parole de l'opposition officielle en matière de Justice et lois professionnelles, en plus d'être responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Bernard Drainville a quant à lui obtenu le prestigieux rôle de leader parlementaire.

Alexandre Cloutier a hérité de l'Éducation, de la recherche et de la persévérance scolaire, en plus des Communautés nordiques. Il est aussi nommé responsable de la région du Nord-du-Québec.

« Au cours des prochains mois, j'entends porter la voix de tous ceux et celles qui souhaitent que l'éducation soit traitée à la hauteur de sa valeur pour une société », peut-on lire sur la page Facebook du député.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer