Une autre tragédie pour Air Saguenay

L'hydravion qui s'est écrasé avec possiblement six personnes à son bord, hier,... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Renaud
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) L'hydravion qui s'est écrasé avec possiblement six personnes à son bord, hier, dans un boisé au nord des Bergeronnes, sur la Côte-Nord, appartiendrait au transporteur Air Saguenay, indiquent diverses sources. La provenance et l'identité des victimes demeuraient inconnues, tard en soirée.

Air Saguenay, qui fête ses 55 ans en 2015, est sous la direction de Jean-Claude Tremblay, président, et de son fils Jean Tremblay, gestionnaire des opérations. Malgré de nombreuses tentatives, Le Quotidien n'a pas réussi à entrer en contact avec les deux hommes, qui sont à la tête du plus important transporteur de brousse en Amérique du Nord, du côté atlantique.

Les événements survenus hier ne sont pas sans rappeler ceux du 16 juillet 2010. Un pilote de la compagnie décédait lors d'un écrasement, en plus de trois passagers, au sud du lac Péribonka, au Lac-Saint-Jean. Il s'agissait également d'un hydravion de Havilland Beaver DHC-2. Cette tragédie avait fait couler beaucoup d'encre à l'époque.

Base militaire de Bagotville

Un hélicoptère Griffon de la 3e Escadre de Bagotville s'est rendu sur les lieux de la tragédie, hier, pour contribuer aux efforts de sauvetage.

«Nous avons reçu l'appel vers 14 h 30, et le Griffon est arrivé sur place vers 15 h 40. C'est à 15 milles nautiques au nord de Tadoussac. J'ai eu des nouvelles du capitaine à 18 h. Il y a quatre décès confirmés et deux personnes manquantes», rapporte l'officière aux affaires publiques de la Base militaire de Bagotville, Nadine Belley-Traoré.

Étant donné que les personnes étaient décédées, aucun transport n'a été effectué par l'hélicoptère de la Base militaire de Bagotville.

Deux autres appareils des Forces armées canadiennes ont été dépêchés sur les lieux de l'écrasement, soit un avion Hercules et un hélicoptère Cormorant de la Base militaire de Greenwood, en Nouvelle-Écosse.

Le Quotidien a tenté d'avoir de plus amples informations auprès des Forces armées canadiennes, mais les responsables des communications n'ont pas rendu les appels.

Le Beaver

Selon le site Internet d'Air Saguenay, le développement de l'hydravion Havilland Beaver DHC-2 date de 1946. Le premier vol d'un prototype serait survenu en 1947, avant d'être certifié par l'aviation civile en 1948. À l'époque, cet avion de brousse venait répondre à des demandes incessantes des pilotes de brousse du Canada, qui voulaient desservir les communautés isolées du pays. L'aéronef peut transporter jusqu'à six passagers.

L'entreprise, dont le siège social est basé à Jonquière, offre la possibilité de survoler le fjord en hydravion, au quai des croisières de La Baie, depuis juillet.

julien.renaud@lequotidien.com

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer