Délimitation des arrondissements: Saguenay fait volte-face

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay... (PHOTO ARCHIVES LE QUOTIDIEN)

Agrandir

Le maire de Saguenay, Jean Tremblay

PHOTO ARCHIVES LE QUOTIDIEN

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Saguenay entend réduire à quinze le nombre de ses districts électoraux, mais conservera les mêmes délimitations pour ses arrondissements que celui qui prévaut depuis la création de la ville en 2002, ce qui signifie que le secteur Laterrière demeurera dans l'arrondissement de Chicoutimi tandis que La Baie ne couvrira pas la partie est de Chicoutimi.

C'est ce qu'a indiqué le maire Tremblay dans le cadre d'une lettre livrée dans la section «Débat» (en pages 12 et 13) qu'il a fait parvenir au Quotidien en dépit de la position adoptée par le conseil municipal au début du mois.

Dans le document livré, M. Tremblay explique le processus légal permettant de modifier les limites des districts électoraux. La loi encadrant le processus électoral prévoit que les villes de plus de 20 000 habitants doivent diviser leur territoire en districts électoraux. La revue des districts doit être réalisée tous les quatre ans, et ce, une année avant l'élection municipale. Saguenay dispose jusqu'au 1er juin 2016 pour adopter un règlement. À défaut, le Directeur général des élections du Québec pourra décider.La loi établit des critères précis pour procéder au découpage des districts. Le nombre d'électeurs par district ne doit être ni inférieur ni supérieur à plus de 15% de la moyenne d'habitants par district et tenir compte de l'homogénéité socio-économique des milieux.

Il n'a pas été possible de réaliser une entrevue avec M. Tremblay concernant ce changement de position.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer