Accusés de «voler du temps»

Saguenay suspend huit employés

Ces syndiqués auraient donc été payés pour des... ((Archives))

Agrandir

Ces syndiqués auraient donc été payés pour des heures qu'ils n'auraient jamais travaillées.

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Huit employés de Saguenay sont suspendus sans solde pour des durées variant de deux jours à un an. Une enquête menée par l'administration municipale a permis de découvrir que des cols bleus «volaient du temps» à la Ville.

Ces syndiqués auraient donc été payés pour des heures qu'ils n'auraient jamais travaillées.

Le président du Conseil du trésor, de vérification et ressources humaines, Jean-Yves Provencher, a confirmé qu'un total de 98 heures non travaillées ont été payées en trop par la Ville. Le Quotidien a tenté de joindre M. Provencher hier soir, sans succès.

Il avait toutefois précisé auparavant à d'autres médias que les employés oeuvrent dans des édifices municipaux, sans vouloir dire dans quels départements. Le Syndicat des employés municipaux de la Ville de Saguenay (CSN) représente différents métiers, dont les concierges, les frigoristes, les menuisiers, les mécaniciens de machinerie fixe, les électromécaniciens, les tuyauteurs, etc.

Ce sont les gestionnaires qui vérifient les fiches de temps des employés qui auraient noté des irrégularités, incitant du coup la Ville à ouvrir une enquête disciplinaire. La Ville souhaite envoyer le signal que de telles pratiques ne seront pas tolérées. Selon TVA, une suspension serait d'une durée de deux jours, quatre seraient de quatre semaines, une de six semaines, une de 39 semaines et une autre de 52.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer