Fusion avec Chambord: Desbiens met un frein

Le maire de Desbiens, Nicolas Martel... ((photo Isabelle Tremblay))

Agrandir

Le maire de Desbiens, Nicolas Martel

(photo Isabelle Tremblay)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Desbiens met un frein à la fusion avec Chambord et pèse sur l'accélérateur dans le projet d'annexion de trois secteurs de villégiature chambordais à son territoire.

Le maire Nicolas Martel donnait jusqu'au 16 août à son homologue, Gérard Savard, pour une réponse à sa proposition de fusion. Mais le magistrat chambordais a exigé un délai supplémentaire de plusieurs semaines. Un manque de sérieux, selon M. Martel, rappelant que c'est le maire de Chambord qui avait amorcé le débat sur la fusion, pour éviter de perdre une partie de son territoire riverain aux mains de Desbiens dans le projet d'annexion.

«Il avait jusqu'à aujourd'hui pour répondre. On a eu une lettre cet après-midi disant que son conseil voulait prendre plus de temps avant de donner leur orientation. C'est un manque de sérieux, à mon avis. C'est eux qui nous ont demandé de faire une fusion et là ils disent dans la lettre qu'ils veulent réfléchir», soupire le maire Nicolas Martel.

Plus de 80 résidants?

Les élus desbienois ont donc adopté, hier soir, l'avis de motion pour le projet d'annexion des domaines des Marais et du Norois ainsi que du chemin de la Pointe-aux-Trembles. L'annexion, rappelons-le, a été réclamée par les 80 villégiateurs de ces secteurs qui souhaitaient de meilleurs services d'eau et d'égout. Et d'autres résidants de Chambord semblent attirés par cette idée. Une pétition signée par une quinzaine de riverains situés sur la route 169 a été déposée au conseil de Desbiens, hier soir. Des gens qui souhaitent bénéficier des services d'eau et d'égout de la municipalité voisine.

«Pour les gens de ce secteur, on a dit qu'on allait voir si c'était possible de les desservir. Ils sont situés tout près des domaines visés dans l'annexion, mais nous devons vérifier», indique le maire de Desbiens, dans une entrevue accordée hier soir.

L'avis de motion sera acheminé aux deux MRC concernées, Lac-Saint-Jean-Est et Domaine-du-Roy. Desbiens doit maintenant élaborer les plans techniques qui seront remis au ministère des Affaires municipales, qui analysera le dossier. Un arpenteur devra délimiter le territoire exact visé par l'annexion.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer