Les lignes d'Intercar sauvées

Chaque MRC versera 10 000$ dans la prochaine... ((Archives))

Agrandir

Chaque MRC versera 10 000$ dans la prochaine année pour assurer la survie des deux lignes de transport.

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les lignes de transport régionales Saint-Félicien/Chibougamau et Chicoutimi/Dolbeau-Mistassini d'Intercar sont sauvées. L'entreprise est parvenue à une entente avec les intervenants régionaux, ce qui assure le maintien du service au moins pour la prochaine année.

«Les cinq MRC concernées embarquent. Elles ont accepté de fournir chacune une contribution financière pour assurer le maintien des lignes. C'est une très bonne nouvelle pour tout le monde», se réjouit le président d'Intercar, Hugo Gilbert, à l'occasion d'un entretien téléphonique avec Le Progrès-Dimanche.

L'appui financier des MRC de la région était primordial pour que le transporteur puisse déposer une demande de subvention dans le cadre d'un programme du ministère des Transports. Ce programme ajoute le triple du montant octroyé par la communauté régionale.

Chaque MRC versera 10 000$ dans la prochaine année pour assurer la survie des deux lignes de transport. Pour ce total de 50 000$, le ministère verserait donc 150 000$ en subvention pour l'année financière 2015-2016, ce qui porterait le montant final obtenu par le transporteur à 200 000$.

«La demande a été envoyée récemment au ministère. Nous n'avons pas encore eu de réponse, c'est normal, mais nous sommes confiants. Nous répondons aux critères du programme et le ministre des Transports, Robert Poëti, a déjà indiqué que le transport interurbain est un dossier important pour lui», souligne M. Gilbert.

Optimiser le service

L'an dernier, les deux lignes régionales accumulaient 250 000$ en déficit. Intercar compte «tout faire» pour arriver à combler le déficit restant de 50 000$.

«Nous allons regarder les différentes options avec les municipalités pour optimiser le service pendant les heures d'attente de nos véhicules, précise le président. Nous devons faire des gains de productivité.»

Des modifications pourraient donc être apportées aux heures de transport des deux lignes si des solutions ne sont pas trouvées.

Situation urgente

La liaison régionale Havre-Saint-Pierre/Sept-Îles, sur la Côte-Nord, se trouvait dans la même situation. Les intervenants régionaux avaient toutefois réussi à s'entendre plus tôt. La ligne de transport, déficitaire de 120 000$, pourra recevoir 118 000$ en soutien du milieu et du ministère.

Dans le cas du Saguenay-Lac-Saint-Jean, les MRC interpellées n'avaient pas toutes donné une réponse. Sans entente du milieu à la fin du mois de juillet, Intercar devait décider rapidement de l'avenir des deux lignes déficitaires régionales, ne pouvant les soutenir plus longtemps.

Une demande d'aide d'urgence de 225 000$ avait déjà été déposée auprès du ministère pour l'année financière 2014-2015 pour ces trois liaisons.

Pour l'année 2016-2017, la situation devra être réévaluée avec les MRC. «Il faudra voir aussi si le programme du MTQ existe encore», souligne

Convention collective

Par ailleurs, la convention collective de quelque 80 employés des entreprises autocar reliées à Intercar est échue depuis le 1er juillet. Hugo Gilbert indique que les négociations débuteront à la fin du mois d'août.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer