Polyvalente d'Arvida

Le juge ordonne la mise en application des grilles-matières

L'École polyvalente Arvida sera désormais dirigée par Yves... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

L'École polyvalente Arvida sera désormais dirigée par Yves Larouche, alors que son ancienne directrice, Esther Simard, sera directrice adjointe à l'École polyvalente de Jonquière.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Renaud
Le Quotidien

Le juge Martin Dallaire, de la Cour supérieure, enjoint la Commission scolaire De La Jonquière (CSDLJ) à mettre en application les grilles-matières adoptées par le conseil d'établissement de l'école.

Parallèlement à cette décision, le jeu de la chaise musicale frappe la direction des polyvalentes de Jonquière et d'Arvida.

Le premier magistrat a accueilli, dans un jugement rendu lundi au Palais de justice de Chicoutimi, la requête en injonction interlocutoire formulée par près d'une dizaine de membres du conseil d'établissement de l'École polyvalente Arvida - parents et membres du personnel - contre la CS De La Jonquière.

«Le tribunal accueille la requête en injonction interlocutoire et enjoint la CS De La Jonquière à reconnaître et à mettre en application les grilles-matières adoptées par le conseil d'établissement de l'École polyvalente Arvida pour l'année scolaire 2015-2016», est-il inscrit au jugement, selon ce qu'a rapporté au Quotidien le directeur du Service du secrétariat général et des communications de la CSDLJ, Christian St-Gelais, en début d'après-midi, hier.

Cette décision marque une nouvelle étape dans la saga qui oppose le Syndicat de l'enseignement de la CS De La Jonquière et la direction de l'établissement depuis quelque temps. Le point le plus important en litige est l'horaire des élèves du Sport-Arts-études (SAÉ) et, du coup, celui de leurs enseignants. L'adoption des grilles-matières relève d'un processus sur une base annuelle.

Invité à commenter le jugement du juge Martin Dallaire, M. St-Gelais s'est contenté de dire que la CSDLJ était toujours en train de l'analyser. «La Commission scolaire est présentement en train d'évaluer la décision rendue par le juge. Les impacts de la décision sont donc encore inconnus pour nous, pour le moment», a-t-il dit.

Nominations temporaires

Par ailleurs, Le Quotidien a appris que l'actuel directeur adjoint de l'École polyvalente de Jonquière, Yves Larouche, et la directrice de l'École polyvalente Arvida, Esther Simard, échangent de siège.

«Honnêtement, il fallait que le personnel de direction soit en place pour bien partir l'année scolaire. Comme ce sont des nominations qui sont temporaires, il y aura un processus à l'interne du côté de l'École polyvalente Arvida pour l'affectation d'un directeur. En fonction du règlement sur la délégation de fonctions et de pouvoirs, les nominations des directions aux différents établissements appartiennent au directeur général de la Commission scolaire. En fonction de l'analyse que nous aurons faite de la décision, le nouveau directeur général pourrait éventuellement revoir ces affectations», a détaillé M. St-Gelais.

Ce dernier a admis que ces mouvements découlaient des résultats de l'enquête effectuée par trois experts, dont le rapport suggérait à la CS De La Jonquière de changer les acteurs de l'École polyvalente Arvida, de modifier le style de leadership et d'instaurer un leadership participatif, entre autres recommandations. Cette analyse d'une firme externe visait le rétablissement d'un meilleur climat de travail au sein de la maison d'enseignement secondaire. Précédemment, un comité paritaire avait été mis en place afin de rétablir le climat de travail.

«Je ne suis pas autorisé à aller plus loin dans les commentaires pour le moment», a terminé M. Saint-Gelais.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer