Sur le tracé dans l'ancien chemin de fer du CN

Projet de parc linéaire au centre-ville de Chicoutimi

Le conseiller Simon-Olivier Côté.... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Le conseiller Simon-Olivier Côté.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

D'ici quelques années, les citoyens du centre-ville de Chicoutimi pourraient bénéficier de l'aménagement d'un parc linéaire qu'ils auraient eux-mêmes planifié et qui leur permettrait de circuler entre les rues Jacques-Cartier, Morin, Price, Saint-Philippe, Tremblay, Sainte-Anne, boulevards Université et Saint-Paul, ce qui correspond à l'ancien tracé de la voie ferrée du CN.

Ce projet soumis par le conseil du district 11 formé en 2014 par le conseiller Simon-Olivier Côté a été retenu par le Centre d'écologie urbaine de Montréal (CEUM) dans le cadre d'un appel d'offres faisant suite à une démarche de démocratie et participation citoyenne.

Le comité exécutif de Saguenay a entériné la signature d'une entente d'accompagnement avec le CEUM qui s'engage à fournir une banque d'heures pour la préparation et la tenue d'activités de consultation et de participation citoyenne à l'étape de la planification du projet d'aménagement.

Selon le conseiller Côté, ce projet n'est pas le sien, mais plutôt celui de son conseil de district qu'il a initié en 2014 et qui comprend 25 citoyens bénévoles qui souhaitent participer aux décisions d'investissements de l'enveloppe de leur conseiller. M. Côté a indiqué que la démarche de budget participatif est en rodage, mais que des investissements ont été ciblés par les citoyens selon des enjeux communs. « Nous allons travailler d'ici deux ans avec le CEUM pour définir un concept à ce futur parc, à lui trouver un nom. Déjà, l'historienne Russell Aurore Bouchard a été consultée », explique M. Côté.

Le futur parc linéaire situé dans le centre-ville et dans la zone la plus défavorisée recevra cette année un apport de 10 000 $ pour l'aménagement d'infrastructures de base comme des bancs et des poubelles. M. Côté a indiqué que des sommes sont déjà réservées pour 2016 afin de poursuivre les aménagements.

Outre le conseil de district, d'autres organismes pourraient être impliqués dans le projet comme les Verts boisés du fjord, Eurêko, L'éco-Kartier de Chicoutimi, le Centre des enfants et le service d'urbanisme.

M. Côté mentionne qu'il aimerait bien que le parc linéaire puisse être relié au Sentier de la rivière aux rats, au parc Jean-Béliveau et à la Place d'armes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer