Bleuets

Les producteurs insatisfaits du prix

Marc Larouche , président du Syndicat des producteurs... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Marc Larouche , président du Syndicat des producteurs de bleuets.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Laura Lévesque
Le Quotidien

Les producteurs de bleuets recevront une première avance de 0,55$ la livre pour la saison 2015, soit 0,10$ de plus que l'an dernier. Ce prix de départ ne satisfait toutefois pas le Syndicat des producteurs de bleuets du Québec (SPBQ), qui dénonce une fois de plus l'écart grandissant entre le prix mondial des marchés, qui profite aux acheteurs, et le prix payé au producteur.

«On est très déçu de cette avance. On avait estimé 0,60$, mais les acheteurs (Bleuets sauvages du Québec et Bleuets Mistassini) ont évoqué qu'il restait des inventaires. Notre lecture du marché, qui est réalisée par un agroéconomiste, est tout autre. À 0,60$, c'était raisonnable et ça permettait encore aux transformateurs (acheteurs) d'avoir un coussin. L'an dernier, la récolte s'annonçait abondante. Mais cette année, elle sera très moyenne. Même inférieur à 50% de 2014», précise Marc Larouche, président du SPBQ.

Cette avance permet aux producteurs de payer des frais engendrés par le début de saison. Une deuxième et troisième avance est ensuite remise au cours de l'année par les acheteurs.

Prix final 2014

Pour la première fois, les acheteurs ont dévoilé le prix final de 2014 en même temps que le prix de départ pour 2015. Les producteurs recevront donc 0,80$ la livre pour la récolte de l'an dernier, ce qui est encore loin de la réalité des marchés, plaide M. Larouche.

«C'est un écart qui peut ressembler à 0,90$ entre le prix mondial des marchés et ce que reçoivent les acheteurs. C'est énorme. Il faudrait des explications du côté des transformateurs. Mais ils disent que notre lecture du marché n'est pas bonne. Et c'est bien difficile de contester le prix qu'ils fixent, malgré notre argumentation pour obtenir un prix plus équitable», estime le président du SPBQ.

Selon la convention unissant les acheteurs et les producteurs, le prix est fixé à la suite d'une négociation. Ce qui ne serait plus le cas, selon le syndicat. La convention, qui se termine cette année, précise également que les transformateurs doivent vendre le produit au bénéfice des producteurs. Mais les textes de ce contrat laissent trop place à l'interprétation, croit le président, qui compte bien faire pression pour obtenir une meilleure convention à partir de l'an prochain.«Elle se termine en effet cette année. Et on va prendre les moyens qu'il faut pour se doter d'une convention plus claire dans la fixation des prix», laisse tomber M. Larouche.

Prix pour cueillette en forêt

Les cueilleurs de bleuets en forêt recevront quant à eux 0,90$ la livre en début de saison, soit 0,20$ de plus que le prix de départ de 2014. Un prix fixé à la suite de rencontres tenues entre le SPBQ, l'Association des cueilleurs en forêt et les acheteurs. Cette hausse devrait encourager les cueilleurs à se rendre en forêt, car cette récolte est nécessaire pour compenser en partie celle dans les bleuetières qui s'annonce plus faible. Les bleuets en forêt ne représentent que 10% de toute la récolte régionale.

L'association des cueilleurs en forêt a également fait part, hier, des résultats de la tournée d'exploration. Près de quinze cueilleurs expérimentés ont parcouru les différents endroits. Et les secteurs du Feu Smokey et de Windigo sont les plus abondants en matière de bleuets.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer