Passe à saumon de la Rivière-à-Mars

Une année pleine de promesses

Claude Beauvais, assistant à la protection de la... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

Claude Beauvais, assistant à la protection de la faune, et Mario Dallaire, coordonnateur de la Passe à saumon de la Rivière-à-Mars, comptent chaque jour le nombre de saumons et de truites de mer qui remontent la passe migratoire. Leur oeil aiguisé leur permet d'estimer en quelques secondes la longueur du poisson.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La saison de pêche au saumon de l'Atlantique et à la truite de mer sur la rivière à Mars, à La Baie, s'annonce être la meilleure depuis 2011, une année qui avait été «extrêmement productive».

«C'est excellent, nous avons presque le double de saumons à ce jour par rapport au total de l'année dernière», souligne le coordonnateur de la Passe à saumon de la Rivière-à-Mars, Mario Dallaire, rencontré la semaine dernière par Le Quotidien.

Vendredi, 279 saumons de l'Atlantique et 365 truites de mer avaient remonté la passe migratoire. Le coordonnateur se réjouit de ces données, l'année 2014 ayant été particulièrement difficile. Les 120 rivières à saumon du Québec avaient alors dénombré 50% moins de saumons. Sur la rivière à Mars, la montaison finale s'était élevée à 166 saumons de l'Atlantique et à 968 truites de mer.

«En 2014, le Groenland a quintuplé ses quotas de pêche de saumon de l'Atlantique. On peut avoir des quotas sur nos rivières à saumon au Québec, faire des efforts de préservation pendant des années, mais on n'a pas le contrôle au large», se désole-t-il.

Il estime que la présente saison pourrait même être légèrement supérieure à la moyenne. Mais qu'est-ce qui explique ce retour du saumon en un an? Difficile à dire, puisque de nombreux facteurs peuvent entrer en ligne de compte, précise M. Dallaire.

Du moins, cette année, le niveau plus élevé des rivières et la température fraîche de l'eau facilitent la montaison. «Le Groenland est aussi davantage surveillé cette année, la pression est forte», ajoute le coordonnateur.

À ce rythme, les pêcheurs de truite de mer sur la rivière à Mars pourront probablement lancer leur ligne à l'eau dès le 15 août, date à laquelle 400 truites de mer doivent avoir remonté la rivière pour que la pêche y soit autorisée.

Ce seuil de conservation fixé pour la Passe à saumon vise à préserver la population de truite de mer. Pendant quelques années, la pêche à la truite de mer sur la rivière à Mars avait été interdite par l'organisme en raison de la trop faible population.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer