Une entreprise de Jonquière aux Grands feux Loto-Québec

Pyrospek illuminera le ciel de Québec

François Duchesne a toujours eu une passion pour... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

François Duchesne a toujours eu une passion pour tout ce qui touche le feu, les pétards, etc. Il se décrit lui-même comme étant un pyromane contrôlé.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pyrospek profitera d'une belle visibilité, samedi soir, à Québec. Sur le coup de 22 h, l'entreprise jonquiéroise aura la chance de lancer l'édition 2015 des Grands feux Loto-Québec. Une occasion à saisir pour le propriétaire, François Duchesne, qui a toutefois dû sortir de sa zone de confort.

C'est sous le thème imposé du Festival d'Opéra de Québec que Pyrospek présentera son premier spectacle pyromusical sur le fleuve Saint-Laurent, en face du Château Frontenac.

« On ne choisit pas le thème, sinon j'aurais pris le rock!, a avoué en riant le PDG lorsque rencontré par Le Quotidien, hier. J'ai donc discuté avec des gens qui connaissent l'opéra, mais eux, ils ne connaissent pas les feux d'artifice, alors ça reste compliqué. Ce ne sont pas toutes les chansons qui se reproduisent bien en feux d'artifice. »

La tâche de concevoir la trame sonore a été confiée au concepteur musical Bastien Deschênes, celui derrière toutes les trames de Pyrospek. « Il a l'oreille absolue », a confié François Duchesne.

Ils ont écouté une trentaine de chansons chacun de leur côté avant d'en sélectionner 15, que les spectateurs pourront entendre lors de la présentation de 25 minutes.

« Je voulais faire un montage, mais les amateurs d'opéra préfèrent que la musique soit la plus intacte possible. Alors nous avons décidé de diviser la présentation en trois actes, soit le classique, l'italien et le moderne », a raconté M. Duchesne, qui est aussi concepteur de spectacles pyromusicaux, artificier avec mentions et pyrotechnicien principal.

Pour la finale, l'équipe de Pyrospek a pris le risque d'intégrer une trame d'opéra un peu plus rock, ce qui permettra d'apporter une touche particulière au spectacle.

Samedi, le spectacle nécessitera la présence de onze artificiers. La préparation commence aujourd'hui au port de Québec et nécessitera plusieurs heures de travail. « On espère avoir le temps de souper samedi avant la présentation! »

Il s'agira de la première fois qu'une entreprise de la région prendra part aux Grands feux Loto-Québec, une belle marque de confiance pour l'entreprise. « On a su au début de l'été qu'on était choisi. Même si on était déjà très occupé, ça ne se refusait pas. »

Une passion

François Duchesne a toujours eu une passion pour tout ce qui touche le feu, les pétards, etc. Il se décrit lui-même comme étant un pyromane contrôlé. C'est à l'âge de 18 ans qu'il a suivi sa formation d'artificier et, après avoir connu des gens de la métropole oeuvrant dans le domaine, il a commencé à faire des contrats pour eux un peu partout au Québec.

« Avec le travail et la famille, ça devenait difficile et je trouvais qu'il y avait un manque dans la région, surtout en rapport qualité-prix. Un feu d'artifice de 5000 $, ici, n'était pas du tout le même que celui de Montréal, par exemple. »

Ce qui ne devait être qu'un « sideline » pour François Duchesne s'est alors transformé en travail. Il a quitté son emploi de chargé de projet à l'Usine Alma de RTA et a fondé Pyrospek en 2007.

Depuis, l'entreprise a pris part à de nombreux événements tels que la Fête du lac des Nations, à Sherbrooke, où la première place lui avait échappé par quelques points seulement, et Osisko en lumière, un festival pyromusical en Abitibi-Témiscamingue.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer