Un chiffre à la hausse

36 000 seringues distribuées

Contrairement à la croyance populaire, ce ne sont... (- Archives La Presse)

Agrandir

Contrairement à la croyance populaire, ce ne sont pas seulement les consommateurs de morphine et d'héroïne qui sont friands de la méthode par injection.

- Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

Le Service de travail de rue de Chicoutimi a distribué pas moins de 36 000 seringues, au cours des douze derniers mois. Un nombre qui ne cesse de croître d'année en année. Fait encourageant, presque toutes les seringues distribuées gratuitement ont été récupérées pour être détruites de façon sécuritaire.

Les consommateurs par injection de la région sont en moyenne âgés de 25 à 35 ans. Rares sont les jeunes de moins de 18 ans qui se procurent des seringues, selon le coordonnateur du Service de travail de rue de Chicoutimi, Michel Saint-Gelais. «Je n'ai jamais vu d'adolescent nous demander des seringues. Ce sont plutôt des adultes», affirme Michel Saint-Gelais.

Contrairement à la croyance populaire, ce ne sont pas seulement les consommateurs de morphine et d'héroïne qui sont friands de la méthode par injection. À vrai dire, pratiquement toutes les drogues peuvent être consommées avec une seringue.

«La méthamphétamine, la cocaïne, les calmants; tout peut être injecté. Il suffit de diluer la substance dans de l'eau stérile. Certaines personnes peuvent utiliser une quarantaine de seringues par jour, si elles consomment de la cocaïne, par exemple. L'effet se fait sentir beaucoup plus vite, mais il disparaît plus rapidement aussi. C'est pourquoi autant de seringues sont nécessaires», explique Michel Saint-Gelais.

Selon lui et sa collègue Roxanne Gervais, celui ou celle qui consomme par injection n'en est pas à ses premières expériences en matière de drogue. «On parle souvent de grands consommateurs. Ils ont déjà tout essayé. Nous ne sommes pas là pour faire la morale, nous essayons surtout d'éviter la contamination et on agit pour la sécurité des consommateurs», note M. Saint-Gelais. .

Par ailleurs, si la seringue est souvent associée à l'héroïne, mettre la main sur cet opiacé est pratiquement chose impossible au Saguenay-Lac-Saint-Jean. «Il peut y en avoir, mais c'est vraiment rare et elle n'aura pas été achetée ici. Comme le crack d'ailleurs», souligne Michel Saint-Gelais.

Difluoroéthane

L'inhalation du difluoroéthane, un phénomène plutôt inquiétant et grandissant chez les jeunes de Sherbrooke, ne semble pas intéresser les adolescents d'ici. D'ailleurs, les intervenants du Service de travail de rue de Chicoutimi n'ont pas remarqué de nouvelle mode en matière de drogue au cours des derniers mois.

Plus tôt cette semaine, une jeune fille de 13 ans de Sherbrooke a chuté après avoir inhalé du difluoroéthane, un produit chimique destiné à nettoyer des claviers d'ordinateur et connu pour provoquer des sensations euphorisantes. En chutant, l'adolescente a été victime de plusieurs fractures au visage et d'une commotion cérébrale. Selon les policiers de Sherbrooke, ce phénomène est grandissant chez les adolescents.

«Des jeunes en état d'intoxication avancée provoqué par des substances inconnues, nous n'en voyons pas vraiment. Il y a eu quelques histoires dernièrement avec des intoxications au buvard, mais rien qui s'apparente au phénomène de Sherbrooke», a affirmé Michel Saint-Gelais.

«Les jeunes tentent des expériences, c'est certain. Un adolescent me racontait avoir fumé un joint avec du gazon aspergé de Windex. Mais ce n'est pas une généralité», ajoute la travailleuse de rue Roxanne Gervais.

Les méthamphétamines et la marijuana restent les drogues les plus consommées chez les adolescents. «C'est plus facile pour un jeune d'acheter un gramme de pot qu'un paquet de cigarettes. Et c'est moins cher et plus facile de se procurer une pilule de méthamphétamine qu'une bouteille de vodka», note Michel Saint-Gelais.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer