Zec mars-moulin

Pour observer les éoliennes et la grive

Maxime Dufour, coordonnateur à la ZEC Mars-Moulin, pose... ((Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque))

Agrandir

Maxime Dufour, coordonnateur à la ZEC Mars-Moulin, pose ici à côté de la modélisation du projet de belvédère du parc éolien Rivière-du-Moulin.

(Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'aménagement d'un belvédère d'observation et d'interprétation de la grive de Bicknell est projeté dans le parc éolien Rivière-du-Moulin, à l'endroit même où des éoliennes ont été déplacées lors de la construction du parc pour protéger l'oiseau inscrit sur la liste des espèces menacées.

Le projet de 250 000 $, piloté par les gestionnaires de la ZEC Mars-Moulin, a vu le jour il y a trois ans. Si tout se déroule tel qu'espéré, il devrait être érigé au printemps ou à l'été 2016 avec l'aide de différents partenaires financiers.

Il sera accessible par l'entrée de la ZEC qui se trouve à La Baie, peu après le Centre plein air Bec-scie. Il faudra parcourir trente-cinq kilomètres à partir du poste d'accueil pour s'y rendre.

Les responsables de la ZEC souhaitent ainsi mettre en valeur le parc éolien situé au kilomètre 190 de la route 175, dans la Réserve faunique des Laurentides, aménagé par la filiale canadienne de la multinationale française EDF Énergies nouvelles.

Le belvédère d'une hauteur de quelque 15 mètres se trouvera à l'endroit où trois éoliennes ont été déplacées pour protéger l'aire de nidification de la grive de Bicknell. Plusieurs autres éoliennes ont subi des «microdéplacements» dans le secteur visé.

«On voulait donner la chance aux gens d'observer le parc. Le belvédère sera situé au plus haut point du secteur, qui est plus haut que les monts Valin», explique Maxime Dufour, le coordonnateur de la ZEC, rencontré par Le Progrès-Dimanche. La vue, magnifique à partir de ce point, permet entre autres d'apercevoir Jonquière, lorsque le ciel est dégagé, ajoute le biologiste.

Jusqu'à maintenant, 91 éoliennes ont été mises en exploitation dans le parc de 254 kilomètres carrés. Le parc comptera 175 éoliennes d'ici le 1er décembre, ce qui en fera alors le plus grand parc éolien sous un seul contrat d'achat d'électricité au Canada.

Le bail de la portion de terrain visée par le projet de belvédère a été légué à la ZEC par EDF Énergies nouvelles. La ZEC est en attente d'autorisations de Québec pour la suite des choses.

Accès

La ZEC compte améliorer la signalisation du secteur pour permettre aux visiteurs qui se rendent au belvédère d'arrêter en chemin, selon leurs désirs, à une petite plage de la rivière du Moulin, à un point de vue des chutes Castules sur la rivière à Mars ou arrêter à une halte pique-nique en bordure d'un plan d'eau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer