Patrick Tremblay-Chrétien avait pointé une arme en plastique au McDo

250 $ pour une mauvaise blague

Patrick Tremblay-Chrétien, client de Me Charles Cantin, écope... ((Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie))

Agrandir

Patrick Tremblay-Chrétien, client de Me Charles Cantin, écope d'une amende de 250$.

(Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Baieriverain Patrick Tremblay-Chrétien a reçu une amende de 250$ pour sa mauvaise blague. Le 29 avril dernier, il avait pointé une arme en plastique au comptoir du service à l'auto du McDonald's de La Baie.

L'homme, qui faisait face à des accusations d'entrave au travail des policiers, était de retour au Palais de justice de Chicoutimi, hier. Le procureur de la Couronne, Jean-Sébastien Lebel, et l'avocat de la défense, Me Charles Cantin, s'étaient entendus pour une sentence monétaire. Me Cantin suggérait 100$, et le procureur de la Couronne avait laissé le montant à la discrétion du juge Jean Hudon de la Cour du Québec.

«Après un match de hockey à La Baie, mon client s'est présenté au McDonald's de La Baie au service à l'auto. Il a sorti un pistolet en plastique et l'a pointé vers le comptoir, mais il n'y avait personne. Les policiers, qui étaient tout près, sont intervenus et lui ont demandé de se ranger sur le côté pour poursuivre leur travail. Ils ont saisi l'arme, mais il s'est sauvé. Il s'est rendu plus tard aux policiers», a expliqué Me Cantin.

Le juge Jean Hudon s'est contenté de dire qu'il ne s'agissait pas de la meilleure idée de Patrick Tremblay-Chrétien, ce que le Baieriverain a approuvé.

L'accusé devra remettre le montant de 250$ à la Maison des jeunes de La Baie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer