Agrandissement du Parc national de la Pointe-Taillon

Le projet va de l'avant

Tout vient à point à qui sait attendre.... ((Photo le Quotidien, Laura Lévesque))

Agrandir

Tout vient à point à qui sait attendre. Le maire de Saint-Gédéon l'a compris avec le projet d'agrandissement du Parc national de la Pointe-Taillon.

(Photo le Quotidien, Laura Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Tout vient à point à qui sait attendre. Le maire de Saint-Gédéon l'a compris avec le projet d'agrandissement du Parc national de la Pointe-Taillon qui vise l'ajout d'îles publiques et d'un territoire de sa municipalité. Jean-Paul Boucher vient de recevoir la confirmation du ministère des Forêts, Faunes et Parcs que le projet sera soumis au conseil des ministres en septembre. Une annonce, rappelons-le, qui sera jumelée à une enveloppe d'environ 4 millions$ pour le développement de ces secteurs.

«Ça fait tellement longtemps qu'on attend ça. À un moment, on pensait que c'était mort. Mais le responsable du projet au ministère m'a dit que tout était fin prêt. Et que le dossier passera au conseil des ministres en septembre pour l'annonce d'un décret en octobre», se réjouit M. Boucher.

Dans un article paru dans ses pages, en mai dernier, le porte-parole du ministère avait également parlé un possible feu vert à l'automne. Mais le maire n'avait pas encore eu de confirmation plus officielle.

Plusieurs sites seront inclus dans le territoire protégé, dont les îles publiques à Alma et Saint-Gédéon, les terrains de l'ancien camp de touage de Saint-Gédéon et ceux du centre de plein air Les Amicaux à Saint-Henri-de-Taillon. Des projets touristiques, dont un important camping à Saint-Gédéon et des aménagements sur les îles, sont prévus. Les territoires appartenant à la MRC Lac-Saint-Jean-Est ont été cédés au gouvernement pour l'agrandissement du parc national et la gestion a été confiée à la Sépaq.

«Ce sont d'importantes retombées dans notre milieu. D'abord, le camping permettra d'attirer encore plus de visiteurs. Le secteur, qui est déjà magnifique, sera mis en valeur. Avec l'auberge des Îles et le golf à proximité, ça sera un incontournable dans l'offre touristique», croit le maire.

Les démarches d'agrandissement se sont amorcées en 2006, à la suite d'une demande de la MRC Lac-Saint-Jean-Est. La rareté des accès publics en bordure du lac et la richesse écologique des lieux faisaient partie des principaux motifs évoqués par les instigateurs.

Le projet d'agrandissement a obtenu l'aval de Québec en 2008, après la tenue d'audiences publiques. Depuis, le dossier a progressé à pas de tortue. Des acquisitions de terrains privés et des travaux d'arpentage ont ralenti les démarches au cours des dernières années.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer