MAGE-UQAC

Tranchant surveillera le gouvernement

Le nouveau président du MAGE-UQAC, Robin Tranchant.... ((Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie))

Agrandir

Le nouveau président du MAGE-UQAC, Robin Tranchant.

(Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patricia Rainville
Le Quotidien

La prochaine année scolaire s'annonce chargée pour le MAGE-UQAC. L'association étudiante, qui a élu son nouveau président Robin Tranchant en mai dernier, planchera sur plusieurs projets, en plus de se tenir au courant sur les mesures d'austérité gouvernementales.

Le nouveau président, Robin Tranchant, étudie à l'UQAC depuis deux ans. Français d'adoption saguenéenne, le jeune homme s'implique depuis son arrivée. Il a été secrétaire général de l'association étudiante durant un an avant de tenter sa chance à la présidence. Il a finalement été élu en mai dernier.

Année scolaire 2015-2016

Au cours de la prochaine année, le MAGE-UQAC planchera sur la création d'une garderie pour les étudiants parents, un projet amorcé plus à fond il y a quelques mois. «Nous espérons que cette garderie soit inaugurée en septembre 2016», a affirmé le président Robin Tranchant, lors d'un entretien accordé au Progrès-Dimanche.

Les démarches pour la création d'une association nationale regroupant les associations étudiantes régionales se poursuivront également à l'automne.

«Nous resterons également alertes concernant les mesures d'austérité du gouvernement. Nous voulons tenir nos membres le plus au courant possible», a indiqué Robin Tranchant.

De plus, l'association étudiante a la volonté de faire rayonner la région, en attirant des étudiants d'un peu partout. «Nous voulons cibler des projets et des orientations, afin de montrer que la région vaut le coup», souligne Robin Tranchant.

Nouvelle application

Dès la rentrée, à la fin du mois d'août, une nouvelle application mobile sera disponible pour les étudiants de l'UQAC. Cette application leur permettra de suivre les nouvelles du campus, d'échanger sur les cours et les activités étudiantes, ainsi que d'offrir des services, comme du covoiturage, par exemple. «Nous avions déjà une page Facebook, mais il était facile de s'y perdre. Avec une application mobile, ce sera beaucoup plus simple et accessible», a affirmé le président.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer