Plutôt qu'annexer seulement une partie de territoire

Chambord propose la fusion à Desbiens

La municipalité de Chambord propose une fusion complète... ((Photo le Quotidien, Laura Lévesque))

Agrandir

La municipalité de Chambord propose une fusion complète à Desbiens.

(Photo le Quotidien, Laura Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Laura Lévesque
Le Quotidien

La municipalité de Chambord propose une fusion complète à Desbiens. Dans une rencontre tenue hier pour discuter du projet d'annexion, le maire Gérard Savard a joué le tout pour le tout en offrant au maire Nicolas Martel d'unir les deux localités sous l'égide d'une même municipalité, a appris Le Quotidien.

Cette offre fait suite à la demande de 80 villégiateurs chambordais du chemin de la Pointe-aux-Trembles et des domaines des Marais et du Norois d'annexer leur secteur à la municipalité de Desbiens pour obtenir les services d'eau et d'égout.

Inquiet de voir un de ses plus beaux secteurs sacrifiés au profit de Desbiens, le maire chambordais a donc proposé une fusion entière.

« Tant qu'à faire une annexion, pourquoi ne pas faire une fusion entière. Ça serait à mon avis une solution plus positive qu'une séparation de territoire. C'est sûr qu'en étant ensemble, ça serait plus facile. Parce que les plus petites municipalités n'ont pas les sous pour avoir les compétences, les ressources, pour donner le meilleur service aux citoyens », admet le maire de Chambord.

Ce n'est pas la première fois que le sujet est abordé au Lac-Saint-Jean. Mais une fusion entre les deux localités serait plus compliquée qu'une annexion d'une partie du territoire.

« Ça serait en effet plus complexe sur le plan administratif. Car on est sur deux MRC différentes, deux comtés différents. Mais le débat pourrait inciter une grande réflexion sur les petites municipalités. Le maire Martel est d'ailleurs quelqu'un d'assez dynamique pour lancer le mouvement», laisse tomber M. Savard, également préfet de la MRC Domaine-du-Roy. Ce dernier n'a pas voulu spéculer sur les conséquences d'une fusion, comme le choix de la MRC hôte de cette possible nouvelle ville.

Le maire Nicolas Martel ne dit pas non à une fusion complète, mais il ne dit pas oui non plus.

« Les propositions seront discutées et analysées par le conseil municipal. Il reste à voir quelle solution sera la plus avantageuse pour nous. Quant au projet d'annexion, il est toujours en cours. Une rencontre avec les villégiateurs est d'ailleurs prévue bientôt », précise le maire Martel.

En plus d'une fusion entière, Chambord a également proposé d'autres alternatives à l'annexion, notamment des regroupements de services.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer