Meilleurs ouvriers de France (SMOF) de la région des Pays de Savoie

Frédéric Gaudette à l'Élysée

L'épaule virtuelle concoctée par Frédéric Gaudette.... ((Courtoisie))

Agrandir

L'épaule virtuelle concoctée par Frédéric Gaudette.

(Courtoisie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Natif de la région, Frédéric Gaudette recevra le traitement royal, lundi, alors qu'il sera accueilli au Palais de l'Élysée par le président François Hollande.

Frédéric est établi en France depuis 15 ans. Il a récemment été élu président de la Société des meilleurs ouvriers de France (SMOF) de la région des Pays de Savoie, où il habite avec son épouse et leurs deux enfants. L'invitation, qui survient à l'occasion de la 25e édition du programme, revêt un caractère symbolique puisque la réception se déroulera le jour de l'anniversaire du Saguenéen d'origine.

Ce n'est pas la première fois que Frédéric Gaudette se rendra aux assises de la présidence de la République française, lui qui avait été invité par Nicolas Sarkozy en 2007 après avoir raflé le titre de Meilleur ouvrier de France en imagerie numérique.

La Société des meilleurs ouvriers de France (SMOF) rassemble la crème de la relève des métiers axés sur le travail manuel. Sa mission est d'assurer la sauvegarde et le renouvellement du patrimoine et de valoriser l'artisanat et le développement des PME. La SMOF a également pour mission d'encourager l'innovation et bâtir l'avenir en conservant l'esprit et les techniques de tradition. Elle s'est toutefois modernisée pour inclure d'autres catégories axées sur les nouvelles technologies.

Frédéric ne sera pas seul lors de la visite officielle de lundi. Il sera accompagné des nouveaux promus de la Société, qui représentent quelque 250 métiers dans des domaines comme la restauration et l'hôtellerie, le bâtiment, le textile et l'ameublement.

«C'est un honneur de pouvoir y aller à nouveau. Les Français sont très admiratifs, car ces lieux sont empreints d'histoire. Les gens qui seront avec moi ont tous travaillé plus de 1000 heures pour bâtir leurs projets. Ce sont des personnes passionnées qui visent l'excellence et les discussions risquent d'être très stimulantes», raconte Frédéric, qui nous a accordé une entrevue depuis la France.

Frédéric Gaudette a fondé sa propre entreprise, Novamotion, spécialisée dans l'animation 3D et la capture numérique de mouvements. Celui qui a étudié en design industriel et en biologie à l'Université de Montréal et à l'Université du Québec à Montréal a mis en place un bloc opératoire virtuel comparable à un simulateur. L'outil technologique développé par Gaudette permet aux chirurgiens, aux anesthésistes et au personnel infirmier de recevoir une formation dans un environnement réaliste.

Savoir et traditions

Le fait que Frédéric Gaudette soit devenu le tout premier Québécois à obtenir le titre de meilleur ouvrier de France, conjugué à son jeune âge (à 41 ans, il fait partie de la relève), a suscité l'intérêt de ses collègues qui l'ont élu président il y a un mois. Le Saguenéen, qui passe une partie de ses étés à Alma et à Labrecque, s'est fixé pour objectif d'insuffler un vent de jeunesse à l'organisme et se réjouit de pouvoir y ajouter un peu de sa couleur. «Le fait que la France reconnaisse l'importance de préserver ces métiers contribue à les maintenir en vie. Ça fait aussi des vocations auprès des jeunes», pointe Frédéric Gaudette.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer