Centre des technologies de l'aluminium

Trois postes coupés et un autre vacant

Quarante personnes demeurent à l'oeuvre au CTA, qui... (Archives  Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Quarante personnes demeurent à l'oeuvre au CTA, qui dispose d'un budget de 10 M$

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Le Centre des technologies de l'aluminium (CTA) rattaché au Conseil national de recherches du Canada (CNRC) subit une cure-minceur avec la disparition de trois postes de chercheurs tandis qu'un poste de conseiller en technologie industrielle demeure vacant en attendant son ouverture l'automne prochain.

Charles Drouin, chef des relations médias au CNRC, mentionne que la disparition de ces postes fait suite à un exercice régulier de révision interne des activités et programmes du CTA. M. Drouin ajoute que la direction procède régulièrement à une revue de ses programmes et objectifs de recherche et développement afin de définir ses priorités en fonction des besoins exprimés par ses clients. Il en résulte que trois chercheurs ont reçu un préavis disant que leur contrat de travail ne serait pas renouvelé. Un processus est en place qui leur permet de disposer d'un délai de huit semaines pour trouver un autre emploi à l'intérieur des structures du CNRC.

Par ailleurs, d'autres informations ont circulé voulant que le CTA perdrait le leadership du Programme d'aide à la recherche industrielle (PARI) au profit d'un autre centre de recherche situé à Trois-Rivières. M. Drouin a mentionné que rien ne lui permet de confirmer cette information. Il a précisé qu'un conseiller en technologie industrielle du CTA a pris sa retraite récemment et qu'il fallait s'attendre à une ouverture de poste l'automne prochain. En attendant de combler le poste, un spécialiste en métallurgie de la région de Québec viendra combler les besoins des entreprises à temps partiel de façon intérimaire.

M. Drouin s'est montré rassurant quant à la mission et à la préservation de la recherche dans le domaine de l'aluminium au Saguenay-Lac-Saint-Jean en indiquant que quarante personnes demeurent à l'oeuvre au CTA, qui dispose d'un budget de 10 M$.

Malgré ces assurances, de plus en plus d'intervenants oeuvrant dans le milieu scientifique ont l'impression que la région perd du terrain dans le secteur de la recherche portant sur l'aluminium.

Ces dernières années, la mission du CTA a été modifiée en privilégiant le développement de procédés de mise en forme de l'aluminium applicables à l'industrie du transport soit la fabrication de pièces moulées, le formage à chaud, l'hydroformage et l'extrusion. Avec le Consortoum Altec, le CTA travaille sur des projets de recherche voués à l'allègement des véhicules par la fabrication de composantes en aluminium ou hybrides.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer