Un Félicinois sensibilise Hollande

Un Félicinois participe au Sommet mondial Climat et Territoires qui se déroule... (Courtoisie)

Agrandir

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Un Félicinois participe au Sommet mondial Climat et Territoires qui se déroule en ce moment à Lyon, en France. Charles-Hugo Maziade, de la Coopérative Forêt d'Arden, a pris la parole, hier, devant le président François Hollande, au jour un de cette rencontre qui réunit des centaines d'élus et représentants d'organisations venus des quatre coins du monde pour discuter des changements climatiques.

Celui qui habite désormais dans la grande région de Québec a présenté la vision de son organisation spécialisée en éducation à l'écocitoyenneté. Charles-Hugo Maziade, dont la famille réside au Lac-Saint-Jean, en a profité pour inviter les gouvernements à investir dans la jeune génération en offrant des programmes éducatifs ludiques et positifs à l'école. Une des avenues, selon lui, pour lutter efficacement contre le dérèglement climatique.

«Mobilisons nos jeunes du monde pour leur permettre de saisir leur potentiel et la force des petits gestes quotidiens pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre», a-t-il exprimé au Sommet qui est également une rencontre préparatoire en vue de la Conférence de l'ONU sur le Climat (COP21), qui se tiendra à Paris en décembre prochain.

Pour prouver son point, le Félicinois a présenté les grandes lignes de la Bourse du carbone Scol'ERE, mené par la Coopérative Forêt d'Arden de Lévis. Il s'agit d'un mouvement éducatif dans les écoles primaires et qui vise l'adoption de nouvelles habitudes de vie écoresponsables. Les élèves de chaque établissement participant doivent réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES). Ces réductions sont ensuite comptabilisées et transférées en crédits carbone éducatifs, qui peuvent être achetés par des individus ou organisations qui veulent compenser leurs émissions de GES. Cette initiative est d'ailleurs en évaluation auprès du ministère de l'Éducation français et du Consulat de France à Québec pour être présentée à la COP21 à Paris.

«En simple démonstration, au Québec, ma coopérative opère la Bourse du carbone Scol'ERE, un programme éducatif de 10 heures dans les écoles primaires. Quatre mille jeunes ont déjà été mobilisés et ces derniers ont évité plus de 5500 tonnes de GES en réalisant des défis familiaux volontaires», a souligné M. Maziade.

Les jeunes d'aujourd'hui sont les adultes de 2050, a-t-il rappelé, insistant sur la nécessité de sensibiliser les élèves à l'enjeu environnemental.

«Si tu veux construire un bateau, fais naître dans le coeur de tes hommes et femmes le désir de la mer», a-t-il terminé, en citant Antoine de St-Exupéry, écrivain né à Lyon.

L'environnement prend une place importante dans la famille Maziade. Le frère de Charles-Hugo est le cofondateur de Reboiseurs du monde, Guillaume Maziade. L'organisme jeannois de coopération internationale, rappelons-le, travaille à la mise en place de milieux boisés dans les pays affectés par la déforestation, notamment en Afrique. Reboiseurs du monde a également créé un réseau d'échange de connaissances et de services entre les personnes, les organisations, ainsi que les institutions d'ici et d'ailleurs.

llevesque@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer