Pierre Lapointe

Le bien-aimé

Il a plu toute la journée. Il a... ((Photo Le Quotidien, Marianne L. St-Gelais))

Agrandir

Il a plu toute la journée. Il a fait froid. Et pourtant, quelque 1800 personnes ont fait un pied de nez à Dame nature, hier soir, afin d'assister à la prestation de Pierre Lapointe en ouverture de la 26e édition de Jonquière en musique.

(Photo Le Quotidien, Marianne L. St-Gelais)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il a plu toute la journée. Il a fait froid. Et pourtant, quelque 1800 personnes ont fait un pied de nez à Dame nature, hier soir, afin d'assister à la prestation de Pierre Lapointe en ouverture de la 26e édition de Jonquière en musique.

L'Almatois d'origine présentait son spectacle Punkt, qui lui a valu en 2014 le Prix Félix du spectacle de l'année (auteur-compositeur-interprète) au gala de l'ADISQ. L'artiste n'a d'ailleurs pas manqué de le souligner en ouverture, sous les applaudissements de la foule. «Ce n'est pas moi qui le dit, mais il paraît que ce show est le meilleur de tous!»

Celui qui a été coach à La Voix lors de la dernière saison a débuté son spectacle avec Colombarium, puis a enchaîné avec Nu devant moi. La nudité et la sexualité (à deux, à trois, à six...) sont d'ailleurs des thèmes récurrents dans Punkt.

«On va vous jouer un gangbang de tendresse, comme un film de cul de tendresse», a-t-il dit avant d'interpréter Tel un seul homme entouré de ses quatre musiciens. Les parapluies sont sortis lors de cette chanson, avant d'être resserrés quelques minutes plus tard. Ils auront néanmoins eu le temps de déranger quelque peu Pierre Lapointe, qui a perdu ses mots en même temps que la pluie a débuté, en plein milieu de la chanson. «J'ai un blanc, je ne sais pas quoi vous dire», a-t-il lancé en riant, avant d'être aidé par l'un de ses musiciens.

Dansant, jouant du piano, chantant, Pierre Lapointe a plu hier à un public conquis d'avance.

«C'est un bon tour de force de notre part d'avoir réussi à l'avoir à Jonquière en musique, estime le directeur du festival, Alain Tremblay. On a voulu le donner à la population. Il s'en va en France bientôt et ne fera pas beaucoup de destinations québécoises.»

Alain Tremblay espère accueillir quelque 100 000 visiteurs durant le festival, qui s'échelonne sur douze soirs. «Évidemment, il y aura de très gros soirs. Bob Bissonnette, vendredi, par exemple, devrait attirer beaucoup de monde. Le public cible pour Bob, se faire mouiller dessus, ça ne le dérange pas pantoute! Ce soir (hier), notre VIP a été tout vendu. C'est très bon. Je ne suis pas déçu du tout de l'assistance.»

Ce soir, c'est Marjo qui montera sur la scène située au parc Nikitoutagan, avec Savabra-C en première partie. Après Bob Bissonnette vendredi, la Saguenéenne Jeanick Fournier foulera les planches samedi avec son spectacle-hommage à Céline Dion. En première partie, Yanick Mailloux, imitateur d'Elvis, sera sur scène.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer