Suspension temporaire de la norme FSC

Prolongation accordée à PFR

Produits forestiers Résolu (PFR) a obtenu la prolongation... ((Photo Gimmy Desbiens))

Agrandir

Produits forestiers Résolu (PFR) a obtenu la prolongation de la suspension temporaire de la norme Forest Stewardship Council (FSC) pour son certificat couvrant le territoire nommé «Lac-Saint-Jean», hier soir.

(Photo Gimmy Desbiens)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Produits forestiers Résolu (PFR) a obtenu la prolongation de la suspension temporaire de la norme Forest Stewardship Council (FSC) pour son certificat couvrant le territoire nommé «Lac-Saint-Jean», hier soir. Il était minuit moins une, puisque l'échéance était aujourd'hui, minuit. La prolongation accordée est d'une durée d'un an.

PFR avait demandé cette prolongation de manière conjointe avec FSC Canada et FSC International. «Nous avions effectué une demande conjointe à la Rainforest Alliance pour la prolongation de la suspension pour un délai de 12 mois afin de donner le temps nécessaire au gouvernement de régler les deux non-conformités majeures qui découlent en grande partie de sa responsabilité», explique le porte-parole de PFR, Karl Blackburn. «Pour qu'une exploitation forestière parvienne à la certification Rainforest Alliance, elle doit répondre à des normes rigoureuses visant à protéger les écosystèmes, le bien-être des populations locales et améliorer la productivité, peut-on lire sur le site Internet de la Rainforest Alliance. Le label Rainforest Alliance est un symbole de durabilité environnementale, sociale et économique internationalement reconnu, qui aide à la fois les entreprises et les consommateurs à faire leur part pour nous assurer à tous un avenir meilleur.»

Les éléments nécessaires à la récupération de la certification ne sont toujours pas réglés, soit les discussions entre le gouvernement du Québec, et son négociateur Lucien Bouchard, ainsi que le plan de rétablissement du caribou forestier.

Mardi, le chef de la réserve amérindienne de Mashteuiatsh, Gilbert Dominique, a annoncé par voie de communiqué qu'il entendait s'opposer à la ratification de l'entente sur la certification forestière (voir autre texte).

En fin de journée mardi, PFR avait reçu un retour d'information de l'auditeur Rainforest Alliance exigeant deux choses. Premièrement, que ce soit la dernière demande en ce sens et qu'après avoir réglé les problématiques majeures (premières nations et caribou forestier), que l'entreprise procède à un audit général. «À notre avis, la décision de prolonger la suspension vient démontrer que les éléments sont hors de notre contrôle. Si notre certification a été suspendue, ce n'est pas en raison de nos opérations. Nous avons renouvelé nos certification

s FSC sur la Côte-Nord, en Abitibi et en Mauricie. Malheureusement, la situation est différente au Saguenay-Lac-Saint-Jean en raison de litiges entre les Innus et le gouvernement, en outre. On espère que ça se règle rapidement. C'est la dernière fois que l'auditeur accepte de prolonger.»

Après avoir lu le communiqué envoyé par les Innus, Karl Blackburn n'a pu que constater que la situation est loin d'être réglée. «À la lumière de ce que je vois, demain matin, il n'y aura pas de règlement du conflit entre les Premières nations et le gouvernement, pense le représentant de PFR. La prolongation d'une année va donner plus de temps au gouvernement pour tenter de régler le litige.»

En décembre, PFR avait perdu sa certification pour le territoire nommé «Mistassini-Péribonka». Avec Dave Ainsley

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer