n visite au camp musical

Un rendez-vous que Julie Snyder ne pouvait rater

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

Une maman de marque a assisté au concert de la relève, hier soir, au camp musical de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix. Julie Snyder n'aurait manqué pour rien au monde le concert de piano de sa fille, Romy, qui est montée sur scène après avoir complété une session d'une semaine.

«Je découvre le camp», lance la productrice de La Voix et Star Académie, quelques minutes avant d'entrer dans la salle. «C'est la professeure de piano de ma fille, Amélie Fortin, qui m'en a parlé. Elle est extraordinaire. Elle vient du Lac-Saint-Jean et elle m'a dit beaucoup de bien sur le camp. Et c'était cette semaine qu'elle enseignait ici. Je devais travailler, mais ma tante a accepté de passer la semaine au Lac-Saint-Jean et elle s'est loué un petit chalet à Métabetchouan. Et c'est là qu'on dort ce soir», confie la femme d'affaires et conjointe du chef du Parti québécois.

À la pêche avec son fils Thomas, Pierre-Karl Péladeau arrivera aujourd'hui au Lac-Saint-Jean. Le chef de l'opposition officielle et sa famille devrait passer la soirée en compagnie d'Alexandre Cloutier à Saint-Gédéon.

«On passe la fin de semaine ici. Et j'adore ça», exprime Mme Snyder, en regardant l'imprenable vue qu'offre la terrasse du camp musical. «J'étais en appel-conférence tout à l'heure avec toute mon équipe qui se trouvait dans une salle. Moi j'étais dans le chalet d'Hélène, une âme charitable qui m'a accueillie avant de venir au spectacle, car j'arrivais de faire beaucoup de route et elle m'a gentiment servi un verre de vin. J'ai envoyé à mon équipe une photo de mon verre de vin et de mon ordinateur en leur disant voici où je suis. Ils étaient jaloux», raconte Julie Snyder, visiblement sous le charme de la région.

Concert

Une quarantaine de jeunes, âgés de 6 et 10 ans, ont participé au concert hier soir. Et de plus en plus d'élèves provenant de l'extérieur de la région s'inscrivent au camp qui surplombe l'immense plan d'eau.

«D'année en année, on voit une augmentation du nombre de jeunes venant de l'extérieur. Le camp est de plus en plus reconnu, il est réputé à l'échelle provinciale. Il se démarque d'ailleurs pour son encadrement. Et des professeurs ont aussi de plus en plus la capacité d'amener des élèves ici», constate Marie-Dominique Bergeron, directrice générale et artistique du camp.

Une autre session s'amorce cette semaine avec une toute nouvelle cohorte d'élèves. Les cours et les différents séjours se terminent au mois d'août.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer