Menace de saisie sur la Minicentrale de Val-Jalbert

Cegerco enregistre une hypothèque légale

La firme Cegerco pourrait saisir la minicentrale de... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

La firme Cegerco pourrait saisir la minicentrale de Val-Jalbert si le paiement d'un montant de 1,4 M$ n'est pas fait d'ici 60 jours.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

La firme Cegerco pourrait saisir la minicentrale de Val-Jalbert si le paiement d'un montant de 1,4 M$ n'est pas fait d'ici 60 jours. Énergie hydroélectrique Ouiatchouan conteste cette somme et pourrait porter le litige devant les tribunaux.

Énergie hydroélectrique Ouiatchouan (l'entité qui possède la centrale) et la firme ne s'entendent pas sur le montant des dépassements de coûts liés au contrat. Cegerco a donc utilisé ses droits et déposé un préavis d'exercice d'un droit hypothécaire le 8 juin dernier, selon L'Étoile du lac.

À la Société de l'énergie communautaire du Lac-Saint-Jean, on se montre rassurant en indiquant qu'il s'agit d'une procédure normale. «Ça n'a rien d'inquiétant et ça ne viendra pas jouer sur la rentabilité et le budget des travaux. Cette somme représente 3% alors que nous avions prévu des frais de contingence de 10% dans le budget de 53,3 M$ de la centrale», a expliqué le porte-parole Alexandre Dufresne.

Ce dernier a expliqué que ce genre de procédures arrivent souvent lors de la construction de gros chantiers. «Il y a eu des travaux hors contrat et eux pensent que ça vaut 1,4 M$. Nous, on pense que c'est moins. Il va y avoir des négociations et si on ne s'entend pas nous nous défendrons et porterons le dossier devant les tribunaux», avance-t-il, sans vouloir divulguer le montant que la Société serait prête à débourser.

Ce dernier a été prudent dans ses commentaires en raison des procédures entamées. Une entreprise peut prendre une hypothèque légale lors de la construction d'une bâtisse afin de se protéger en cas de mauvaises créances. La firme peut donc vendre l'immeuble pour se rembourser.

Mashteuiatsh, les MRC Domane-du-Roy et Maria-Chapdelaine ainsi que Chambord sont les actionnaires de la centrale de Val-Jalbert.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer