Maison de répit Les amis d'Hugo

Un coup de pouce de 100 000 $

Audrey Simard, Lise Bouchard, Mathieu Guay, Véronique Lapointe,... ((Photo Le Quotidien Louis Potvin))

Agrandir

Audrey Simard, Lise Bouchard, Mathieu Guay, Véronique Lapointe, Jacqueline Meunier, Hugo Dalllaire et Jacythe Savard sont très heureux d'obtenir une aide financière si généreuse de la part de la Fondation de la Fédération des médecins spécialistes du Québec.

(Photo Le Quotidien Louis Potvin)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

La maison de répit Les amis d'Hugo reçoit une aide financière de 100 000 $ de la Fondation de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FFMSQ). Ce coup de pouce assure la concrétisation du projet.

Après cinq ans de travail parsemé d'embûches et de déception, cette maison de répit va finalement voir le jour dans quelques mois. Les travaux de conversion et d'agrandissement de la Résidence Verchères, dont les coûts sont évalués à 1,3 M$, vont s'amorcer en septembre. La bâtisse comptera 10 chambres ainsi qu'une vaste salle commune qui servira de centre de jour pour les personnes ayant une déficience.

C'est par vidéo-conférence que la présidente de la FFMSQ, Dre Diane Francoeur, a annoncé la bonne nouvelle aux membres et à la présidente de l'Association jeannoise pour l'intégration sociale, Jacynthe Savard.

« C'est un projet de longue haleine et vous avez été courageux. Son envergure financière a su rassembler plusieurs partenaires. Nous avons tous reconnu en ce projet une ressource essentielle qui donne des services tout aussi essentiels aux familles ayant des personnes différentes. Le projet de l'association jeannoise pour l'intégration sociale est un bel exemple et nous sommes particulièrement fiers de pouvoir y contribuer de façon substantielle », a-t-elle indiqué, qualifiant que la maison de répit Les amis de Hugo avait été un coup de coeur pour les membres de la Fondation.

Ce montant donne l'énergie nécessaire au comité pour trouver les 80 000 $ qui manquent pour boucler le budget. La présidente est confiante. D'ailleurs, elle va cogner à la porte du député de Roberval, Philippe Couillar, qui est lui aussi un médecin spécialiste. Des entreprises du secteur seront sollicitées ainsi que des organismes et des municipalités des MRC Domaine-du-Roy et Maria-Chapdelaine.

Jacynthe Savard a rappelé l'importance d'obtenir du répit pour les proches aidants.

« Il est difficile de concilier les soins à domicile avec le travail et , surtout, de trouver du temps libre pour les loisirs ou tout simplement pour éviter de s'exténuer. Vient parfois, à ces personnes dévouées, l'espoir sous diverses formes comme une maison de répit », a-t-elle témoigné.

Des propos confirmés par la Dre Francoeur qui, dans le cadre de son travail, constate l'exigence de s'occuper d'une personne « différente ». « Surtout, ils ne veulent pas la confier à n'importe qui. Il faut que le service soit de qualité et le personnel qualifié », a-t-elle ajouté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer