Transformation de l'aluminium

Nouveau programme pour les PME

Le président de la SVA, Arthur Gobeil, croit... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Le président de la SVA, Arthur Gobeil, croit que l'accélérateur technologique aidera les PME dans la phase critique de commercialisation d'un produit.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Les PME de la région oeuvrant dans la transformation de l'aluminium et dans la fabrication d'équipements spécialisés liés à l'industrie bénéficient d'un nouveau programme de soutien doté d'un budget de 5 M$ sur cinq ans.

La Société de la Vallée de l'aluminium (SVA) et Desjardins-Innovatech (DI) ont effectivement annoncé, hier, la mise sur pied d'un accélérateur technologique. Le programme permettra de soutenir financièrement et d'accompagner les PME dans le développement et la commercialisation de leurs produits.

L'accélérateur technologique a été mis en place afin de répondre à un besoin des entreprises innovantes du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il vise à les soutenir dans le développement d'une stratégie de commercialisation de nouveaux produits grâce à un accompagnement par la SVA et au financement de ces activités de commercialisation par DI.

«La commercialisation est une étape très critique et assez difficile pour les entrepreneurs. Ça prend cinq ans développer un produit par exemple. Rendus à l'étape de la commercialisation, les entrepreneurs ont moins accès à du financement et ont eux-mêmes moins de moyens financiers pour poursuivre. Souvent, c'est une étape où les projets avortent», explique Malika Cherry, directrice de la SVA.

«Dans la région, la phase de commercialisation d'un produit représente un enjeu critique. C'est pourquoi la SVA se penche depuis plusieurs années sur cette problématique. Aujourd'hui, elle propose une solution unique et porteuse», affirme Arthur Gobeil, président de la SVA.

L'accélérateur technologique est composé de deux volets.

«On veut soutenir les PME financièrement d'une part, mais aussi développer un programme où on met en concertation toutes sortes de services d'experts en commercialisation», explique Mme Cherry. «Le programme permettra de leur donner un nouvel élan à la période la plus difficile dans les phases de développement de produits.»

Le programme coordonné par la SVA est doté d'un budget de 5 M$ sur cinq ans provenant de Desjardins-Innovatech.

«Notre mandat est de propulser les idées et le talent des entrepreneurs d'ici. Par l'entremise de ce programme, nous pourrons les appuyer dans le raffinement de leurs stratégies qui feront rayonner leurs produits et leur expertise vers de nouveaux marchés prometteurs», soutient Gérald St-Aubin, vice-président, Investissements stratégiques et Relations avec les commanditaires chez Desjardins Entreprises Capital régional et coopératif.

Deux PME devraient bénéficier du programme cette année. «Ensuite, on pense en soutenir entre deux et cinq par année», souligne Malika Cherry.

La contribution moyenne envisagée pour chacune d'elles est de 250 000$.

Le processus de sélection des premières entreprises devant bénéficier du programme sera amorcé bientôt.

«Nous allons entrer dans la phase de recrutement des projets les plus prometteurs dans les pipelines qu'on a déjà. Quelques entreprises sont rendues à cette phase-là», conclut la directrice de la SVA.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer