Appui de Québec au projet des Serres Toundra

Des garanties de 25 millions $

Brad Martin, le ministre Pierre Moreau, Éric Dubé,... ((Photo Le Quotidien Louis Potvin))

Agrandir

Brad Martin, le ministre Pierre Moreau, Éric Dubé, Caroline Fradet et Bertrand Fradet des Serres Toundra, le premier ministre Philippe Couillard, Serge Simard et Richard Garneau sont convaincus que ce projet de 100 M$ donnera un élan économique à la région.

(Photo Le Quotidien Louis Potvin)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Le député de Roberval Philippe Couillard a annoncé un soutien financier de 25 millions$ du gouvernement du Québec pour assurer le montage financier du projet des Serres Toundra de Saint-Félicien. Évalué à 100 M$, le projet pourrait créer jusqu'à 400 emplois.

«C'est important, 400 emplois, pour une municipalité comme la mienne, qui est de 10 000 habitants. Imaginez l'équivalent pour une ville comme Montréal et Québec. C'est une excellente nouvelle pour les gens de notre région, car on va créer des emplois de qualité dans un créneau innovateur», a déclaré le premier ministre, hier matin, en conférence de presse.

Il ne s'agit pas d'une subvention, mais d'une garantie sur un prêt bancaire de 23 millions$ et d'une garantie sur une marge de crédit de 2 millions$.

De plus, par voie de communiqué, le gouvernement fédéral a annoncé le versement d'un prêt de 3 M$ pour la construction des serres et l'achat d'équipement.

Avec en main le projet de loi 208 pour donner des pouvoirs de distributeurs d'énergie à la ville de Saint-Félicien et ce soutien financier du Québec, les obstacles au projet sont maintenant réglés. Les promoteurs peuvent poursuivre leurs investissements dans le but de commencer la production de concombre en septembre 2016.

Comme le complexe de serres va consommer beaucoup d'électricité, elle recevra un tarif ajusté au niveau de consommation. Le premier ministre a signalé qu'il ne s'agissait pas du tarif L comme accordée aux alumineries. Par contre, Philippe Couillard a précisé qu'Hydro-Québec aurait démontré de la souplesse pour modifier les manières de se brancher au réseau des serres pour s'adapter à la technologie importée de Hollande, ce qui représenterait un coup de pouce économique.

À ce sujet, le président des Serres Toundra, Éric Dubé, a indiqué que le prix de l'électricité n'était pas un problème pour le projet de serres projetées. La technologie hollandaise permet d'avoir une très grande productivité, ce qui améliore les coûts de production.

Le maire Gilles Potvin resplendissait, hier, de voir enfin se concrétiser ce projet qu'il caresse depuis plusieurs années. «Je peux vous dire que je vais vous organiser toute une dégustation de concombre», a-t-il lancé à la blague après avoir félicité le gouvernement dans sa volonté de donner plus de pouvoir aux municipalités pour faciliter le développement économique.

5,5 millions$

Par ailleurs, le ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, Pierre Moreau, présent à la conférence de presse, a recyclé une annonce qui avait déjà été faite concernant une aide financière de 5,5 M$ accordée pour la réalisation de l'Écoparc, site qui accueille les Serres Toundra. L'argent servira à réaliser les infrastructures d'accueil comme les conduites d'eau de procédé provenant de l'usine de pâte kraft de Produits forestiers Résolu.

Présent également à la conférence de presse, le grand patron de Résolu, Richard Garneau, a salué le travail de Philippe Couillard. «Sans l'appui et le leadership du premier ministre, on ne serait pas là aujourd'hui», a-t-il indiqué.

Éric Dubé a dit la même chose au sujet de Résolu. «La qualité des terrains a permis de sauver sur les coûts d'excavation. De plus, l'utilisation de l'eau chaude et de l'eau de procédé de l'usine va permettre de sauver d'importants coûts d'énergie. Sans l'ouverture de Résolu, le projet ne se serait pas réalisé», a indiqué le président de Serres Toundra. Rappelons que la multinationale est actionnaires à 40% dans le projet.

Les travaux vont se poursuivre au cours des prochains mois. Cet été, la salle d'emballage et l'incubateur de petits plants de concombre seront construits. Au cours des prochains mois, des employés iront suivre de la formation aux Pays-Bas.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer