Accompagnement des personnes atteintes de maladies chroniques

La région, un élève exemplaire

La présidente de l'Ordre des infirmières et infirmiers... ((Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie))

Agrandir

La présidente de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec était de passage dans la région jeudi. Elle apparaît ici en compagnie de la présidente de l'ordre régional, Nancy Bouchard.

(Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le suivi et l'accompagnement des personnes atteintes de maladies chroniques se démarquent dans la région.

Il s'agit du constat établi par la présidente de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ), Lucie Tremblay, qui était de passage au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Dans le cadre de la tournée du Québec qu'elle effectue chaque année depuis trois ans, elle s'est rendue cette année dans les hôpitaux de La Baie, Chicoutimi et Alma.

Elle a aussi pris part à l'assemblée générale annuelle de l'ordre régional du Saguenay-Lac-Saint-Jean/Côte-Nord.

Rencontrée par Le Quotidien en compagnie de la présidente de l'ordre régional, Nancy Bouchard, et de trois autres membres du conseil d'administration régional de l'ordre, Lucie Tremblay souligne que la région est un exemple de collaboration entre les différents hôpitaux et centres, et que le suivi des patients atteints de maladie chronique y est reconnu.

Maladies chroniques

Le programme Trajectoire de maladies chroniques, créé il y a une dizaine d'années, permet notamment d'accompagner les personnes souffrant de diabète, de maladie cardio-vasculaire, d'insuffisance rénale ou de maladies pulmonaires obstructives chroniques (MPOC).

«Des mesures semblables existent dans les autres régions, mais pas sous cette forme-là. Ici, cette façon de faire est bien implantée», souligne Mme Tremblay.

Il s'agit en fait d'un programme de réadaptation. «L'infirmière aide les patients à établir un plan de traitement, à changer leurs habitudes de vie et à mieux connaître leur maladie pour en arriver à une autogestion. Elle fait aussi le lien entre les différents spécialistes», ajoute la présidente de l'ordre régionale, Nancy Bouchard.

Les programmes comme celui créé dans la région permettent d'augmenter la qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques, tout en réduisant le nombre de visites à l'urgence.

«L'infirmière a un grand rôle à jouer dans la prévention de la santé. On n'est pas capable de chiffrer précisément les économies reliées à la prévention, mais l'impact est important», soutient pour sa part Carole Muir, trésorière de l'ordre régional.

Ce type de programme démontre l'importance de la collaboration interprofessionnelle, estime Lucie Tremblay, qui ajoute que le droit de prescrire réclamé par son ordre faciliterait aussi l'accès aux soins de santé à la population.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer