Statégie de l'industrie agroalimentaire régionale

Un positionnement nordique ou boréal ?

La directrice générale et le président de la... ((Photo le Quotidien, Laura Lévesque))

Agrandir

La directrice générale et le président de la table agroalimentaire, Marie-Claude Gauthier et Dominique Tremblay, ont dressé le bilan de la dernière année, hier, lors de l'assemblée générale annuelle de l'organisation.

(Photo le Quotidien, Laura Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laura Lévesque
Le Quotidien

À l'instar de Charlevoix, Lanaudière et l'Outaouais, le Saguenay-Lac-Saint-Jean se dotera cet automne d'une image de marque pour faire la promotion de son industrie agroalimentaire.

En marge de l'assemblée générale annuelle de la Table agroalimentaire, tenue hier à Saint-Bruno, les entreprises et intervenants du secteur ont adopté l'énoncé de positionnement et la signature visuelle. Ces derniers devaient notamment choisir entre un positionnement boréal ou nordique. Un terme qui fera partie de cette image de marque qui encadrera la promotion et l'identification des produits régionaux et activités gourmandes pour les prochaines années.

« Une étude d'opportunité a été préalablement réalisée et sous ses recommandations, trois maquettes ont été présentées. Les gens devaient donc se prononcer sur un positionnement boréal ou nordique. Certains ont préféré le terme boréal d'autres le terme nordique. Mais tous s'entendent pour dire qu'on doit mettre en valeur le savoir-faire de nos artisans. Les votes seront compilés et on garde évidemment la surprise pour le dévoilement de la nouvelle image de marque », précise Nancy Ouellet, agente de communication à Table agroalimentaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Plusieurs régions ont développé de telles stratégies au cours des dernières années pour faire la promotion de leurs produits. On pense notamment à « Croquez l'Outaouais » et « Goûtez Lanaudière ».

« C'est un peu le même genre de positionnement qu'on veut développer. Par exemple, on veut offrir un répertoire des produits, pour notamment aider le développement de routes ou de circuits agroalimentaires. Mais la stratégie et les outils seront détaillés cet automne au lancement », précise Mme Ouellet.

Une trentaine d'intervenants du milieu ont participé à la 17e assemblée générale annuelle de l'organisation, au cours de laquelle des dizaines de projets ont été présentés. Le dossier de la distribution, dont les démarches se poursuivent, a marqué la dernière année. À la suite de la fermeture de Norfruit, rappelons-le, la Table a demandé à différentes entreprises et intervenants de se pencher sur une solution d'avenir. Trois projets de distribution ont été présentés à une quinzaine d'entreprises impliquées dans le processus.

« Les gens en sont maintenant à l'étape de l'évaluation du financement. C'est-à-dire que les coûts de chaque modèle proposé doivent être maintenant estimés », mentionne Nancy Ouellet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer