Musée de la Défense aérienne

Du nouveau pour la 19e saison

Le commandant de la 3e Escadre et de... ((Photo Le Quotidien, Marianne L. St-Gelais))

Agrandir

Le commandant de la 3e Escadre et de la base de Bagotville, le colonel Sylvain Ménard, a présenté la nouvelle exposition temporaire du Musée de la Défense aérienne, intitulée Le Dernier chapitre, hier, lors d'une conférence de presse.

(Photo Le Quotidien, Marianne L. St-Gelais)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Musée de la Défense aérienne propose pour sa 19e saison une nouvelle exposition temporaire, Le Dernier chapitre, qui retrace l'histoire des événements marquant la fin de la Deuxième Guerre mondiale.

Cette exposition raconte notamment l'histoire du débarquement de Normandie et du bombardement de l'Allemagne. Il y est aussi question des armes secrètes utilisées pendant la Deuxième Guerre mondiale, de la vie des aviateurs et de la contribution régionale à l'effort de guerre.

L'exposition temporaire s'inscrit dans le cadre des commémorations du 75e anniversaire de la bataille d'Angleterre et du 70e anniversaire de la fin de Deuxième Guerre mondiale.

Le commandant de la 3e Escadre et de la base de Bagotville, le colonel Sylvain Ménard, et le président du conseil d'administration du musée, Michel Belley, ancien recteur de l'UQAC, ont procédé à l'ouverture officielle de la saison du musée à l'occasion d'une conférence de presse tenue au chapiteau du musée hier après-midi.

Le colonel Ménard a souligné que le musée a connu l'an dernier sa meilleure saison en terme d'achalandage: un peu plus de 14 200 personnes ont visité le musée, et quelque 38 700 visites ont été enregistrées sur les pages Facebook et Twitter de l'organisation.

Les personnes de l'extérieur sont d'ailleurs plus nombreuses à visiter le musée que la population régionale: 80% des visiteurs proviennent de l'extérieur.

Le musée ouvre ses portes au public chaque année lors de la belle saison. Il est accessible depuis le 8 juin, de 9h à 17h, tous les jours, jusqu'en septembre. Des visites sont possibles le reste de l'année sur réservation.

Projets

Les responsables souhaiteraient éventuellement que le musée soit ouvert au public toute l'année. «Pour arriver à ouvrir nos portes au public toute l'année, nous avons besoin de davantage de fonds et de visiteurs», souligne le colonel Ménard, en entrevue avec Le Quotidien.

Lorsque ces objectifs seront atteints, les responsables souhaitent ensuite déménager le musée dans le secteur de la zone d'alerte de la base de Bagotville, à l'intérieur des murs de déflagration. «Nous aurions alors quatre hangars pour exposer nos collections en plus d'un bâtiment principal», ajoute le commandant Ménard. Aucun échéancier n'est fixé pour le déménagement du musée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer