Rénovation du futur hôtel Gouverneur

Plusieurs étapes à franchir

Les travailleurs s'activent sur le chantier du futur... ((Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie))

Agrandir

Les travailleurs s'activent sur le chantier du futur Hôtel Gouverneur du boulevard Talbot, mais il serait étonnant que l'établissement ouvre ses portes en 2015.

(Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Les ouvriers s'activent sur le chantier du futur hôtel Gouverneur du boulevard Talbot, à Chicoutimi. L'ouverture est prévue avant la fin de 2015, mais plusieurs étapes restent à franchir avant l'inauguration officielle de l'établissement hôtelier de 164 chambres.

Difficile d'avoir l'heure juste et une indication des échéanciers pour ce projet attendu depuis maintenant quelques années à Chicoutimi. La chaîne hôtelière avait autrefois pignon sur rue au même endroit, mais a mis la clé sous la porte en janvier 2004 après un conflit de travail.

Le siège social de Gouverneur à Montréal demeure discret et ne répond pas aux demandes des journalistes au sujet de l'avancement des travaux. Rencontré sur le chantier jeudi, le responsable régional, Serge Dionne, s'est montré avare de commentaires. Il a répété qu'il s'agit d'un projet privé et qu'aucune information ne sera révélée au sujet de la date prévue d'ouverture ou de l'investissement global.

« Ce sera un super bel hôtel. Ça va amener quelque chose de très bien pour la région et c'est fantastique », s'est-il contenté de répondre.

Sur le site Internet de la chaîne, il est indiqué que l'ouverture est prévue pour 2015. Cependant, il reste encore beaucoup de pain sur la planche. Lors de notre passage, des spécialistes en coffrage de béton s'affairaient à couler les fondations du futur bâtiment réservé aux déchets. Selon un sous-traitant avec qui nous avons discuté, des travaux importants restent à faire à l'intérieur, où seules les divisions ont été réalisées. Dehors, des trottoirs chauffants doivent aussi être aménagés, en plus d'une terrasse sur le toit et d'une piscine creusée. La réfection complète du stationnement est également requise.

Besoin

Serge Dionne croit que Saguenay a bien besoin d'un nouvel hôtel. Cette semaine, le colloque de l'Association québécoise de pédagogie collégiale a fait déborder les établissements d'hébergement de la ville. L'événement annuel, que Promotion Saguenay a réussi à attirer chez nous, a accueilli environ 1100 personnes, ce qui a engendré une pénurie de chambres.

Copropriétaire de l'hôtel Le Montagnais, situé à un jet de pierre du Gouverneur, Sylvain Couture ne voit pas d'un mauvais oeil l'arrivée d'un nouvel hôtel dans le secteur. Il se montre bon joueur et relève certains éléments positifs dans cette situation.

« Quand ils existaient, on existait aussi. Quand ils étaient ouverts, c'était un bon complément aussi. Avoir de l'hébergement de qualité, ça aide à attirer des gens et de gros événements », pointe le patron du Montagnais.

« Il faut être réaliste. Ils vont sûrement ouvrir avec un très beau produit. Ça nous pousse à nous améliorer. On est un gros joueur. C'est un autre gros joueur qui s'en vient », enchaîne le copropriétaire, qui croit que concentrer l'hébergement hôtelier sur Talbot serait bénéfique pour Saguenay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer