Le Collectif propose de transiter par Forestville

Des citoyens croient que le transport du minerai vers Forestville devrait être... (Rocket Lavoie)

Agrandir

Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des citoyens croient que le transport du minerai vers Forestville devrait être favorisé par Arianne Phosphate dans le projet de la mine d'apatite du lac à Paul. C'est notamment le cas des résidants de l'Anse-à-Pelletier, à Saint-Fulgence, qui s'opposent fermement à la présence d'un autre port maritime dans le fjord du Saguenay.

Des habitants du secteur ont déposé des mémoires, hier, dans le cadre des consultations du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE), en plus de celui du Collectif de l'Anse-à-Pelletier. Leur opinion va dans la même direction: il faut conserver la quiétude des résidants, la beauté du fjord, et analyser sérieusement le transport par Forestville. Ils ont tenté d'en faire la démonstration aux commissaires Anne-Marie Parent et Jacques Locat devant une cinquantaine de personnes.

«Je crois que le promoteur dénigre plus Forestville qu'il ne veut l'étudier. C'est la moins pire des solutions. On dit qu'on veut passer par le Saguenay pour favoriser les retombées, mais elles seront peu affectées si on passe par Forestville ", a tenu à démontrer Guillaume Lord, chiffres et graphiques à l'appui. Il a également illustré, à l'aide de photos, que même si le port est construit à Sainte-Rose-du-Nord, les citoyens seront impactés par la pollution visuelle et sonore des navires.

Ce dernier, qui y habite avec sa conjointe et ses trois enfants, a rappelé que le site de l'Anse-à-Pelletier a été qualifié de " diamant vert " par l'historienne Russel A. Bouchard,

Le Collectif, représenté par Line Brissette, soutient que la construction d'un port maritime aura pour conséquence de brimer la quiétude des citoyens et leur volonté de vivre à une époque contemporaine d'une façon autre qu'en se basant sur l'industrie. " Il importe de conserver le paysage grandiose et d'accorder beaucoup de valeur à la protection du parc marin du Saguenay. »

«Des inconvénients semblent avoir été ajoutés dans le rapport pour Forestville, et d'autres ont volontairement été omis pour Sainte-Rose-du-Nord. Nous suggérons d'étudier le tracé de train vers Forestville. Il diminuera l'émission de gaz à effet de serre. Oui, il sera plus coûteux au départ, mais il sera plus sécuritaire et moins cher à exploiter ", a ajouté Mme Brissette.

Quant à lui, Daniel Lord, propriétaire de la maison la plus près du futur port, a l'impression que ce secteur a été choisi depuis longtemps, et ce, sans plan B. La construction d'un troisième port serait, estime-t-il, irrespectueuse pour la nature.

Josée Vermette, de la chaire en écoconseil de l'UQAC, a tenté de démontrer l'intimidation pratiquée par les promoteurs. Selon elle, les gens de la région ont l'impression qu'ils ne peuvent pas refuser le port, sinon il n'y aura pas de projet. " La mine ne changera pas de place si le minerai ne sort pas par Sainte-Rose-du-Nord. En période d'austérité, on demande encore aux Québécois de payer pour une seule compagnie ", a-t-elle dit, faisant référence au fait que le port ne sera utilisé que par Arianne Phosphate et un seul bateau par semaine.

Martin Fillion a également fait la démonstration, à l'aide de cartes, que le tracé vers Forestville pourrait être réalisable et utilisé par d'autres minières.

Deuxième pont

Thérèse Delisle, elle aussi de l'Anse-à-Pelletier, s'est dite extrêmement attachée au territoire. " Est-ce que tous les milieux de vie doivent être colonisés par les industries et l'urbanité? " a-t-elle questionné.

«Il faut avoir une vision plus circulaire que linéaire. On ne peut pas évaluer avec une mentalité d'urbain une réalité forestière. »

Elle se dit plutôt en faveur de la mine, même si elle est dans un milieu naturel, mais elle est totalement contre le scénario de transport actuellement proposé.

«Je pense qu'un deuxième pont sur le Saguenay, pour se rendre à Grande-Anse, serait une solution gagnant-gagnant dans un partenariat public-privé. »

Mcote@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer