Lac-Saint-Jean

Gisèle Dallaire représentera le NPD

Gisèle Dallaire a été élue au premier tour... (Photo Courtoisie)

Agrandir

Gisèle Dallaire a été élue au premier tour de la soirée d'investiture du NPD qui avait lieu, hier soir, à Chambord. Elle devient ainsi la candidate du parti dans Lac-Saint-Jean.

Photo Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Catherine Doré
Le Quotidien

Gisèle Dallaire a remporté l'investiture du Nouveau parti démocratique (NPD) dans la nouvelle circonscription de Lac-Saint-Jean après un vote regroupant 200 membres.

Mme Dallaire, psychologue industrielle et organisationnelle travaillant pour Récif 02, a eu le dessus sur le professeur de philosophie au Collège d'Alma, Frédéric Plamondon, le conseiller syndical à la CSN, Éric Dubois, et le candidat en 2011 Yvon Guay.

C'était la première fois que le NPD procédait à une investiture dans la région.

Jointe par téléphone hier, la nouvelle candidate du NPD se réjouissait du résultat de la soirée.

«C'était une très belle soirée, et ce, malgré l'océan qui nous est tombé sur la tête! , a soutenu Mme Dallaire en référence au violent orage qui a éclaté hier soir. Il pleuvait tellement que les gens ne pouvaient pas sortir de l'auto. Certaines personnes qui venaient de Roberval ont vu de la grêle. C'était...très animé!»

Après la pluie, le beau temps: Gisèle Dallaire a été élue au premier tour, ce qui laisse présager que son avance était plus que confortable. Toutefois, il a été impossible d'obtenir des résultats précis, le nombre de votes n'étant jamais divulgué aux membres lors des investitures, explique le directeur adjoint des communications du NPD, Marc-André Viau. Environ 200 membres se sont prévalus de leur droit de vote, en comptant le vote par internet.

«C'est moi qui ai demandé au NPD de tenir la soirée au Centre communautaire de Chambord. La circonscription compte des gens d'Alma et de Saint-Félicien, soit 46 km de chaque côté (de Chambord).»

Celle qui en est à ses premiers pas en politique a les yeux braqués sur les élections qui auront lieu à l'automne, mais demeure consciente qu'il y a beaucoup de travail à faire d'ici là.

«Nous sommes encore loin de la campagne réelle. Nous y allons une étape à la fois. Pour l'instant, mon but est de me faire connaître. Vous savez, le Lac-Saint-Jean, c'est vaste. Je souhaite rencontrer les gens sur le terrain, faire du porte-à-porte, parler avec les gens.»

«La politique a un côté très humain. Au provincial, tout le monde connaît Alexandre Cloutier. Au fédéral, c'est plus abstrait. Il faut un contact humain. Il faut montrer aux gens ce que le NPD peut faire. Dans les années passées, les gens n'ont pas été bien servis avec M. Patry qui a changé de camp en cours de route.»

«Maintenant, je souhaite travailler ensemble avec Karine Trudel, Dany Morin et le NPD», de conclure Gisèle Dallaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer