Association québécoise de pédagogie collégiale

Le colloque à Saguenay

Les directrices générales du Cégep de Chicoutimi, Denyse... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Les directrices générales du Cégep de Chicoutimi, Denyse Blanchet, et du Cégep de Jonquière, Guylaine Proulx, tiennent ici l'affiche du colloque annuel de l'Association québécoise de pédagogie collégiale. Leurs deux cégeps sont les hôtes de la 35e édition de l'événement.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La région accueillera au début du mois de juin le colloque annuel de l'Association québécoise de pédagogie collégiale (AQPC). Quelque 1200 personnes des cégeps de la province participeront à cet événement de formation qui est le plus important au niveau collégial.

Les cégeps de Chicoutimi et de Jonquière sont les hôtes de la 35e édition de ce colloque qui se déroulera à l'hôtel Le Montagnais de Chicoutimi les 3, 4 et 5 juin.

Les deux cégeps saguenéens savaient depuis deux ans qu'ils recevraient cet événement d'envergure. Plusieurs personnes des deux organisations oeuvrent depuis un an à le préparer.

L'événement se déroule sous le thème "Énergie et synergie pour une éducation supérieure». Plusieurs conférences, ateliers, petits forums et tables rondes, regroupés sous 19 thématiques, sont proposés aux intervenants. Sur les 120 conférences et ateliers, 20 seront donnés par des intervenants de la région.

Le colloque de l'AQPC s'adresse autant aux enseignants du collégial qu'aux gestionnaires ou aux professionnels.

«Le colloque permet de faire ressortir la synergie entre les collèges régionaux pour partager notre expérience avec les autres, souligne la directrice générale du Cégep de Chicoutimi, Denyse Blanchet. Cet événement est une occasion de ressourcement et de perfectionnement qui permet de développer des relations entre les institutions.»

Denyse Blanchet et sa collègue de Jonquière, la directrice générale Guylaine Proulx, soulignent toutes deux que le colloque annuel de l'AQPC leur permettait, lorsqu'elles étaient enseignantes, d'adopter de nouvelles méthodes pédagogiques et d'approcher certaines problématiques sous un nouvel angle.

Le colloque ne se tient pas au début du mois de juin par hasard: il tombe à point nommé pour les enseignants, qui viennent de conclure la session d'hiver et qui débutent leur préparation de cours pour l'automne.

Formation importante

Les deux directrices générales insistent pour souligner l'importance de la formation des professionnels des cégeps.

«Malgré l'austérité, il faut permettre à nos enseignants de se perfectionner, car cela va bénéficier aux élèves», souligne-t-elle.

Le colloque de l'AQPC propose aussi à ses participants des activités sociales et touristiques le mercredi soir, ainsi qu'un banquet le jeudi. Les frais reliés à ces activités sont toutefois aux frais personnels des participants.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer