Où marcher dans la région?

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean jouit d'une réputation enviable en matière... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean jouit d'une réputation enviable en matière de sentiers de randonnée pédestre auprès des touristes.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Anne-Marie Gravel
Le Quotidien

Vaste territoire aux reliefs et panoramas variés, le Saguenay-Lac-Saint-Jean offre des propositions de choix aux amateurs de randonnées pédestres. Que ce soit en famille, ou entre habitués, la région permet de trouver chaussure à son pied.

«Partout où l'on peut se trouver au Saguenay-Lac-Saint-Jean, il y a un sentier pas trop loin», affirme d'emblée Maryse Lamontagne, de Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean. «Avec les parcs nationaux, on a quelque chose de très intéressant à offrir comme région. Grâce aux reliefs différents et à la diversité des randonnées, on peut répondre à la demande des débutants comme des avancés», affirme-t-elle.

Selon les différents intervenants du milieu, l'accessibilité de la randonnée pédestre explique une bonne part de son succès.

«C'est accessible à tout le monde, autant au retraité moins actif physiquement qu'à celui qui veut faire de la longue randonnée. C'est aussi pourquoi la raquette est très populaire depuis quelques années. Tout le monde peut en faire», explique Maxime Saint-Laurent, directeur des communications de Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Patrick Bérubé, directeur du créneau d'excellence en tourisme d'aventure et écotourisme du Saguenay-Lac-Saint-Jean, abonde dans le même sens. «C'est une activité qui peut se pratiquer de façon spontanée. Pour les gens de l'extérieur et de l'étranger, ça peut se faire sans avoir à apporter tout un équipement et ça permet d'avoir accès à des points de vue qu'on n'aurait pas autrement.»

Augmentation de la demande

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean jouit d'une réputation enviable en matière de sentiers de randonnée pédestre auprès des touristes.

Maxime Saint-Laurent confirme que la région est prisée des visiteurs qui s'adonnent à la randonnée.

«Les adeptes de tourisme récréatif ne représentent pas la principale portion de nos touristes, mais c'est une clientèle vendue à la destination, explique-t-il. Un des éléments qui distinguent la destination des autres, c'est la beauté des paysages et la diversité de l'offre. La randonnée pédestre donne accès à des points de vue uniques et les adeptes de plein air s'en parlent. Le succès du Parc national des Monts-Valin en hiver s'explique ainsi.»

Patrick Bérubé confirme que la demande pour la randonnée dans la région est en croissance chez les visiteurs. «La région est reconnue pour ça. On peut percevoir qu'au niveau du tourisme récréatif, la randonnée se porte très bien», témoigne-t-il.

Il affirme que les touristes sont grandement intéressés par les parcs nationaux. Par contre, la demande est beaucoup moins forte pour les sites moins connus ou les randonnées plus longues. «Ce qui est bien, c'est que, maintenant, les sentiers sont utilisés pour la raquette en hiver. Ça permet de rentabiliser leur entretien.»

Voici le top 5 des sentiers de randonnée pédestre à découvrir dans la région selon Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Parc de la caverne du Trou de la Fée, Desbiens (Familial)

  • Le site propose différentes randonnées de longueurs variant entre 0,57 km et 3,41 km. Les sentiers, un large et en gravier, d'autres plus accidentés, offrent des conditions de marche différentes.
  • Possibilité de jumeler la randonnée à une visite de la caverne, de profiter d'une promenade de la nouvelle conduite d'amenée d'eau et des passerelles accrochées aux caps de roc.
  • On peut traverser la rivière en tyrolienne à 50 mètres de hauteur, une activité appréciée des adolescents.
  • Lauréat régional des Grands prix du tourisme 2014.
Centre plein air Bec-Scie, La Baie (Familial)

  • Plusieurs kilomètres de sentiers de niveaux facile, intermédiaire et difficile au coeur du canyon de la Rivière-à-Mars.
  • La majorité des sentiers sont facilement accessibles à tous.
  • Des panneaux d'interprétation permettent la compréhension des phénomènes notamment le déluge.
  • Il est possible de combiner la randonnée et l'observation de l'ours noir.
Centre plein air Bec-Scie, La Baie (Familial)

  • Plusieurs kilomètres de sentiers de niveaux facile, intermédiaire et difficile au coeur du canyon de la Rivière-à-Mars. 
  • La majorité des sentiers sont facilement accessibles à tous.
  • Des panneaux d'interprétation permettent la compréhension des phénomènes notamment le déluge. 
  • Il est possible de combiner la randonnée et l'observation de l'ours noir.

Parc national du Fjord-du-Saguenay (Niveaux facile, intermédiaire et difficile)

  • Les sentiers ont une longueur de 1 km à 18 km et donnent accès à des points de vue imprenables. 
  • On peut notamment y observer les bélugas dans la baie Sainte-Marguerite et se rendre à la statue sur le cap Trinité.
  • Le terrain est montagneux. 
  • On peut y faire de courtes randonnées de moins d'une journée, mais aussi de longues randonnées de 2 à 9 jours grâce au réseau de 100 km de sentiers. 
  • Des randonnées pédestres guidées de deux jours sont également offertes.
Lac Tchitogama, Lamarche (Familial)

  • Sentier d'une longueur de 2,5 km qui offre une vue sur le lac Tchitogama. 
  • Accessible à tous, la randonnée permet d'en apprendre plus sur la formation du lac Saint-Jean. À la fin du parcours, une aire de repos permet de pique-niquer tout en profitant du paysage. Des panneaux d'interprétation permettent d'identifier les éléments de la faune, de la flore et du passé géologique du territoire. 
  • Des plages de sable offrent la possibilité de se baigner.
// Pour la suite du dossier, consultez la version papier du Quotidien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer