Caribou forestier

Unifor demande une rencontre d'urgence avec le ministre

Le président du syndicat Unifor de la scierie... ((Archives))

Agrandir

Le président du syndicat Unifor de la scierie de Produits forestiers Résolu (PFR) de Dolbeau-Mistassini, Daniel Leblond, réclame une rencontre dans les plus brefs délais avec le ministre des Forêts, Laurent Lessard.

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le président du syndicat Unifor de la scierie de Produits forestiers Résolu (PFR) de Dolbeau-Mistassini, Daniel Leblond, réclame une rencontre dans les plus brefs délais avec le ministre des Forêts, Laurent Lessard. Le syndicat exige une rétractation du gouvernement au sujet de l'avis publié par le forestier en chef au sujet de la survie du caribou forestier.

Cet avis a eu l'effet d'une bombe, semant une vive inquiétude au sein des travailleurs forestiers, rapporte le président du syndicat. Daniel Leblond se questionne sur les intentions du forestier en chef, Gérard Szaraz, et du gouvernement derrière la publication d'un tel avis cette semaine.

« L'avis a été commandé par le ministre Lessard le 27 janvier. [...] Est-ce que le but, c'est de mettre le chaos dans la population? C'est la consternation ici! On essaie de régler un problème, et on en crée deux ou trois autres », lance-t-il en faisant référence aux dossiers de la certification FSC et des litiges territoriaux autochtones entourant l'entente Baril-Moses.

Publication prématurée

Il estime que cette publication est prématurée, puisque les études scientifiques sur le caribou ne sont pas encore terminées.

« À partir du moment où les scientifiques n'ont pas terminé, comment tu fais pour émettre un avis? . [...] C'est très malhabile et maladroit », déplore M. Leblond, qui reproche au forestier en chef d'avoir semé la panique au sein des travailleurs.

« C'est le chaos total. Même si c'est en 2017-2018, les gens voient ça aujourd'hui », indique M. Leblond, en entrevue avec Le Quotidien, hier en début de soirée. Il n'avait pas fermé l'oeil depuis son dernier quart de travail de nuit, ayant passé la journée à gérer la crise engendrée par la diffusion de cet avis avec le nouveau directeur québécois d'Unifor, Renaud Gagné.

Contradiction

La teneur de l'avis tranche avec les propos tenus par le premier ministre Philippe Couillard lorsqu'il a rencontré des syndicats de PFR au début du mois de mai, soulève M. Leblond.

« Je suis convaincu que le ministre Lessard se cherche une porte de sortie parce que le PM a dit: il n'y aura pas de pertes d'emplois pour le caribou. Ils ne savent où se mettre la tête et comment faire pour plaire aux activistes comme Greenpeace. »

« La volonté est-elle vraiment là de continuer nos opérations en forêt? La volonté du gouvernement est-elle toujours là? » questionne Daniel Leblond, qui souhaite entendre la réponse de vive voix de la part du ministre Lessard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer