Négociations entre RTA et les syndicats de la région

Des rencontres prévues dès la semaine prochaine

Rio Tinto Alcan négociera dès la semaine prochaine... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Rio Tinto Alcan négociera dès la semaine prochaine avec les exécutifs syndicaux le renouvellement de conventions collectives qui viennent à échéance dans sept mois.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Rio Tinto Alcan négociera dès la semaine prochaine avec les exécutifs syndicaux le renouvellement de conventions collectives qui viennent à échéance dans sept mois.

Le blitz de négociations débutera le 19 mai. La demande de RTA de négocier plus tôt que la normale ne surprend pas le président du local 9490 du Syndicat des Métallos, à Alma, Alexandre Fréchette. Le président du Syndicat national des employés de l'aluminium d'Arvida (SNEAA), Alain Gagnon, a toutefois une réaction différente. En décembre 2012, les membres du SNEAA avaient accepté une entente qui pouvait être honorée jusqu'en 2018.

Or, une option de retrait en 2015 existait pour l'une ou l'autre des parties. Le syndicat n'avait pas l'intention de s'en prévaloir, mais RTA a décidé de le faire. C'est donc dire que la convention collective du SNEAA vient aussi à échéance le 31 décembre 2015, comme celles des autres usines.

« On ne s'y attendait pas vraiment, souligne Alain Gagnon. On avait signé jusqu'en 2018. Ce n'est toutefois pas exceptionnel que l'entreprise nous convoque tous ensemble. Alcan l'avait fait en 2006 et 2012. » Des assemblées d'information ont eu lieu hier à La Saguenéenne avec les syndiqués du SNEAA.

Les rencontres entre les exécutifs syndicaux et les patrons de chaque usine débuteront le 19 mai. Personne n'a voulu, hier, s'avancer sur les demandes qui seront mises sur la table de part et d'autre.

Le processus de négociation prévu dans les conventions collectives implique une ouverture des conventions 90 jours avant leur date d'échéance. « On a invité tous les syndicats à négocier plus tôt que prévu. Nous avons confiance que les négociations seront terminées avant la fin de l'été, affirme la porte-parole de RTA, Claudine Gagnon. On espère trouver des façons novatrices pour en arriver à un terrain d'entente. »

Elle explique le choix de retrait de la convention signée avec le SNEAA par le fait que le régime de prestations de retraite était à renégocier. Il aurait été possible de ne négocier que le régime, mais RTA a également choisi de rouvrir la convention.

Alma

Du côté d'Alma, on s'attendait à recevoir une telle invitation de la part de RTA. « Nous sommes dans une année de négociations, notre convention venant à échéance le 31 décembre, donc on savait que ça pouvait arriver à tout moment. Nous sommes déjà dans un processus de préparation en vue de la négociation », souligne Alexandre Fréchette.

Rappelons qu'un conflit de travail de six mois a eu lieu à l'aluminerie Alma du 1er janvier au 5 juillet 2012.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer